Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Vers une extension du champ d’intervention des SIH ?

DSIH | B.B, LUNDI 12 MAI 2014 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

En proposant HtoH, BePATIENT se place résolument dans un contexte de gestion du parcours de soins des patients, avant et après leur hospitalisation. Cette plateforme web est susceptible de réduire les durées de séjours, permettant ainsi aux établissements d'y appliquer un modèle économique cohérent.

"HtoH" est le nom de la nouvelle solution proposée par la start-up française, BePATIENT. H désigne tour à tour l’établissement de santé (Hospital) ou la maison (Home), dessinant le parcours du patient autour d’une hospitalisation complète ou ambulatoire en lien avec un Programme Personnalisé de Soins.

Une suivi au domicile pluridisciplinaire et coordonné

Il s’agit, d’un côté, de mettre à disposition du patient une plateforme e-santé complète, intégrée, multi support, sécurisée, personnalisée, lui permettant tout d'abord d’acquérir des connaissances et de se préparer en amont, de renforcer son éducation, son observance thérapeutique et son adhérence au programme en aval, ainsi que de recueillir des données de santé « dans la vraie vie ». L'intégration d’outils connectés, le recueil de questionnaires ou la réalisation de scores autorisent en effet une surveillance à distance et la sécurisation des retours à domicile plus rapides (fast track). D’une autre part, la plateforme, adaptée aux professionnels de santé, vise à améliorer la sélection des patients au sein de concertations pluridisciplinaires lorsque cela est nécessaire, et à renforcer la coordination des soins en autorisant un contrôle de qualité et une évaluation à toutes les étapes.

L’unicité de la plateforme permet le partage des tableaux de bord, le dialogue par messagerie ou visioconférence entre le patient et ses professionnels de santé, mais aussi l’implémentation directe du dossier de coordination par les données issues du patient, renforçant ainsi l’intelligence du système.

Un modèle économique favorisé par l'optimisation des durées de séjours

H to H n’est il qu’une préfiguration du futur ? Non, il se situe dans une réalité où s’inscrit ce que l’on doit désormais appeler le syndrome post-hospitalisation qui chiffre entre 20 et 30% le nombre de ré-hospitalisations « indues » dans le mois qui suit un séjour hospitalier, particulièrement chez les plus de 75 ans. Cette réalité a conduit, aux États-Unis, Medicare à sanctionner financièrement les établissements les moins vertueux dans ce domaine. Il s’inscrit aussi dans une réalité financière où les établissements diminuent leur coût de fonctionnement, l’optimisation de l’occupation des lits, privilégiant les filières ambulatoires, ou les séjours courts de type « fast track ». HtoH devrait ainsi devenir un acteur majeur de l’amélioration de la gestion des lits. Cette approche des coûts d’hospitalisation permet le modèle économique.

BePATIENT sera présente au congrès de l’American Telemedicine Association (ATA) à Baltimore du 17 au 20 mai, et au salon HIT à Paris du 20 au 22 mai.

Plus d’information : http://www.bepatientsolutions.com

Contact : mailto:contact@bepatient.com

lits, gestion des lits, coordination des soins, e santé, sih, hospitalisation, patient