Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Plateaux techniques >

Des unités d'imagerie plus efficientes grâce aux Data-Scientists ?

DSIH | B.B, LUNDI 02 JUIN 2014 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

L'étude analytique des données issues de la production d'images médicales pourrait devenir une activité à part entière dans les unités de radiologie. C'est ce que prévoit le Pr Nagy dans une présentation donnée lors du congrès américain SIIM.

Le récent congrès annuel de la Society for Imaging Informatics in Medicine (SIIM) a été l'occasion de faire le point sur les récentes avancées du traitement des données informatiques ainsi que de leur analyse dans le monde de la santé, particulièrement pour l'imagerie.

Mieux connaître les évolutions de la prise en charge radiologique

L'explosion du volume de données généré notamment par l'imagerie en coupe augure d'un véritable big data . Selon le Pr. Paul Nagy, Directeur de la qualité du département de radiologie de la Johns Hopkins University à Baltimore (USA), l'étude de ces informations, partagées à grande échelle, pourrait faire avancer les connaissances sur les organisations de prise en charge radiologique et sur l'évolution de l'état de santé des populations, en faveur d'une meilleure stratégie de soins.

Réaliser des études analytiques au sein des départements d'imagerie

Le Pr Nagy a donc incité les acteurs de l'imagerie à évaluer les compérences des personnels en termes de technologies de l'information (IT), d'identifier les plus efficaces d'entre eux dans ce domaine et de créer des équipes spécialisées capables de mener des études analytiques des données issues de l'activité radiologique. Le champ d'étude est vaste, puisqu'il concerne les pathologies, les types de populations, les statistiques d'activité, les taux de retard dans le rendu des comptes-rendu, etc.

La prochaine modalité révolutionnaire de radiologie

D'après le Pr Nagy, un nouveau type de personnel, qu'il nomme "data scientist", aura pour mission l'étude analytique des données d'imagerie, ce qui deviendra la prochaine modalité révolutionnaire de radiologie, au même titre que le scanner ou l'IRM en leur temps. Il considère en effet qu'elle permettra de gagner en précision dans le dimensionnement des services, les types d'appareillages à acquérir et le management des organisations, en faveur d'un service rendu aux populations plus cohérent et efficient.

 

data, images médicales, imagerie, radiologie, production