Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Gestion et Finance >

Cerner PowerBill™, anticiper les événements indésirables de facturation

DSIH | Damien Dubois, LUNDI 09 JUIN 2014 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Le module de facturation individuelle des établissements de santé de Cerner a été retenu pour l’expérimentation FIDES sur cinq établissements de tailles et de natures différentes.

Le premier volet de FIDES concerne la facturation directe des actes et consultations externes (ACE) aux caisses d’assurances maladies par les établissements de santé publics et d’intérêt collectif (ESPIC). Avec cette nouvelle organisation, qui fait suite à la mise en place de la T2A, l’hôpital ne sera plus payé que sur les factures émises. Les services vont devoir gérer une masse importante de factures. « Face à ce constat, le module de Cerner intègre des outils de contrôle et d’anticipation des données incorrectes qui pourraient engendrer des factures erronées … », explique David Kalfon, directeur de la recherche et du développement Cerner. Par exemple, dès l’arrivée du patient, le lecteur de carte vitale se connecte au serveur pour vérifier, entre autre, qu’il ne s’agit pas d’une carte en fin de droit et ce qui permet d’anticiper les problèmes de rejet de factures.

En juillet 2010, Cerner a reçu la certification B2 2005 D et le module qui couvre la partie administrative du dossier a reçu l’agrément INS-C du CNDA [1]. Cerner a mis en place des tests de non-régression pour s’assurer que le fichier, lors de ses évolutions, reste dans le cadre de la certification initiale.

Les composants de PowerBill™ confirment l’efficacité de la vision de Cerner face aux défis des établissements de santé :

  • Une saisie unique en temps réel, au plus près des patients.
  • Des contrôles automatisés et des listes de travail efficaces et pertinentes.
  • Des tableaux de bord transverses de haut niveau, personnalisables qui permettent un pilotage précis et l’identification de points de contrôle.

Ce module s’installe de façon industrielle, très rapidement et efficacement chez les clients. « Tous les établissements concernés ont installé le module à demeure. Ils attendent le décret pour une mise en marche. », précise David Kalfon. Cerner travaille également sur le volet FIDES Hospi avec la même méthodologie d’efficience et d’anticipation que pour FIDES ACE. Le module Cerner FIDES Hospi a d’ailleurs reçu un accueil très encourageant le mois dernier lors des Salons de la Santé et de l’Autonomie.

 

[1] Centre National de Dépôt et d’agrément

cerner, fides, établissements de santé, t2a