Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Territoires >

L’Auvergne place les SI au cœur de la performance hospitalière

DSIH l D.L, LUNDI 16 JUIN 2014 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Fort du succès de la première édition, en juin 2013, le Collège des DSIO hospitaliers d’Auvergne a organisé la 2e Journée régionale Systèmes d’information et parcours de soins, le 12 juin, avec le concours de l’ARS et du GCS SIMPA e-santé. 

La rencontre, orchestrée par Anne Doly, DSI du Centre Jean Perrin à Clermont-Ferrand, et Jean-Michel Bredon, DSIO du CH de Montluçon, animateurs du Collège et tous deux ambassadeurs de l’ANAP (1), a rassemblé plus de 150 personnes autour des thématiques de gouvernance, performance, gestion des risques et outils de sécurisation de la coordination ville – hôpital.

Parmi les temps forts, on retiendra de l’exposé du Pr Pascal Staccini, enseignant-chercheur et DIM au CHU de Nice, que le SI ne peut désormais plus se borner aux frontières du H de l’hôpital ni se limiter à fluidifier les relations entre les professionnels. Il prend tout son sens dans une extension vers le citoyen, qui s’impose d’autant plus que nous entrons pleinement dans l’ère de la santé connectée. L’appel à projets TSN, entre autres (lire ici : http://www.dsih.fr/article/973/territoires-de-soins-numeriques-que-faut-il-en-attendre.html), donne cette impulsion et l’Auvergne, à l’instar de 17 autres régions, y a répondu ; réponse présentée dans ses grandes lignes, à l’occasion de cette journée, par Michèle Tardieu, directrice Stratégie de l’ARS, et Stéphane Renard, CMSI (2). Tandis que Guilhem Allègre, directeur des centres hospitaliers de Thiers et d’Ambert et administrateur du GCS SIMPA, développait les objectifs prioritaires de la région en matière de télésanté : TéléAVC et téléconsultation gériatrique en EHPAD.

Au chapitre performance, Pierre Lesteven, Conseiller général des établissements de santé, qui vient d’achever une mission d’administration provisoire du CH de Montluçon, a souligné le caractère indispensable d’un système d’information, dans son volet pilotage, pour mener à bien un plan de retour à l’équilibre. Il note que, le plus souvent, les DIM (départements d’information médicale) sont extrêmement riches en données… que l’on néglige malheureusement d’utiliser ! Didier Alain, Manager à l’ANAP, a de son côté rappelé les défis qui attendent le monde de la santé côté SI, constats dressés à l’issue des audits SIH réalisés cet hiver (3). Il précise notamment, parmi les pistes de travail proposées, qu’il est plus que jamais nécessaire de renforcer les maitrises d’ouvrage et de les faire évoluer vers moins de technique et plus d’appui métier.

(1)   Pour en savoir plus : http://www.anap.fr/actualites/actualites-projets/hopital-numerique-55-ambassadeurs-pour-accompagner-les-professionnels-de-terrain/

(2)   Chargé de mission système d’information

(3)   http://www.dsih.fr/article/1072/les-defis-qui-vous-attendent.html

 

dsio, hospitaliers, gcs, e santé, anap, dim, dsih