Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Territoires >

Innovation : l’Ile-de-France joue la carte de la télémédecine

DSIH l D.L, LUNDI 23 JUIN 2014 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

« La télémédecine, c’est un des premiers facteurs d’innovation dans la région ». Patrick Olivier, Directeur de la Stratégie à l’ARS Ile-de-France, ne cachait pas son plaisir, le 20 juin dernier, au moment de conclure la Journée régionale de la Télémédecine. 

« Au bout de trois ans, la télémédecine en Ile-de-France totalise 3 appels à projets et 18 projets financés. Elle s’appuie sur une plateforme qui commence à produire des services pour tout le monde et l’ARS est impliquée dans un projet de réseau haut débit régional qui permettra d’interconnecter tous les acteurs ». Il souligne que ces avancées sont le « fruit d’un travail collectif, avec le renforcement du rôle du GCS D-SISIF », en appui des déploiements, ce « dans un cadre organisé depuis la mise en place du Comité d’Orientation Stratégique des Systèmes d’Information de Santé (COSSIS) ».

La région venait effectivement de publier, 8 jours plus tôt, le cahier des charges de son 3e appel à projet, centré sur la télésurveillance médicale de malades chroniques (1). Le Dr Véronique Daoud, Chargée de mission à l’ARS, en a présenté les contours en insistant sur le fait qu’un projet de télésurveillance d’enfants, adolescents et jeunes adultes atteints de drépanocytose est attendu, en particulier sur les territoires nord et est franciliens.

La journée, organisée par Christine Calinaud, Chef de projet SI santé et innovations, avait pour vocation de rassembler les acteurs de cette « pépinière » de projets, qui ont pu ainsi apprécier leurs avancées respectives et partager leurs retours d’expérience.

Il faut reconnaître que la diversité est au rendez-vous, tant sur le plan des disciplines concernées que des organisations [un focus très intéressant a par exemple concerné la prise en charge des détenus, pour laquelle la région est pilote au plan national].

Bien sûr, l’Ile-de-France ne déroge pas à l’observation qui vaut au plan national : la télémédecine y reste un exercice de coopérations hospitalières. Les professionnels de santé franciliens présents, comme les responsables de l’ARS, ont toutefois montré leur volonté d’ouvrir ce champ. Tandis que le président de la Conférence Régionale Santé et Autonomie (CRSA), le Dr Laurent El Ghozi, appelait à veiller à intégrer SSIAD et autres services et réseaux sociaux dans les organisations et partages d’information, d’autant qu’il s’agit maintenant d’aller jusqu’au domicile des personnes prises en charge.

(1) http://www.ars.iledefrance.sante.fr/Appel-a-projets-telemedecine-e.173716.0.html

 

télésurveillance, orientation, télémédecine, ars