Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

L’APSSIS (Association pour la Promotion de la Sécurité des SI de Santé) publie le premier Vade-Mecum des Objets Connectés de Santé. (Communiqué)

Vincent TRELY, LUNDI 30 JUIN 2014 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Une dizaine d’articles d’Experts, des chiffres et des statistiques pour comprendre plus de 120 objets commentés, des liens pour aller plus loin.

Les objets connectés envahissent le monde ! Comment l’APSSIS ne pouvait-elle pas s’y intéresser ? Et surtout, quelle valeur pouvait-elle apporter ? Ce Vade-Mecum des Objets Connectés a été réalisé avec la seule ambition d’informer, de sensibiliser, de « faire réfléchir ». Il propose une large vue sur ces fameux objets, il renseigne sur les usages et les ressentis des usagers, des médecins et des experts, il aborde la réglementation en vigueur et enfin, donne la parole à de fins analystes qui ont eu la gentillesse d’accepter ma proposition de participer à ce vade-mecum et d’apporter leur pierre à l’édifice.
 
Le système d’information de santé français comptera bientôt 65,7 millions d’utilisateurs... Informatique hospitalière interopérable, échanges numériques avec les partenaires institutionnels et entre professionnels de santé, interconnexion avec les structures médico-sociales, et bientôt, interactivité avec les patients. Quels modèles structurés pour gérer cet ensemble ? Quelles réponses aux exigences de confidentialité, de disponibilité, d’intégrité et de traçabilité ? Quels contextes réglementaire et juridique pour ne pas faire de cet ensemble un vaste chaos ?
 
La réflexion est engagée. Je pense qu’elle doit s’accélérer, car le mouvement est tout sauf un feu de paille. Il est irréversible et exponentiel. Il produit également un formidable levier économique si la France sait le saisir, et l’on peut voir dans ce dossier qu’il existe déjà de nombreuses sociétés françaises sur le marché et des initiatives nationales pertinentes. C’est bon signe !
 
Comme toute révolution, il y a le blanc et le noir. Le blanc, ce sont les opportunités extraordinaires d’améliorer la santé, la qualité des soins et de rendre le patient acteur de son bien être, connecté, éduqué et lucide. Le noir, ce sont évidemment les innombrables failles de ces systèmes, intrinsèques ou liées à la complexité de l’interconnexion des sous-ensembles, et qui vont donner lieu à une forme de défiance légitime, à des actes de malveillances et à des interrogations sur les usages de nos données personnelles de santé. L’APSSIS s’inscrira dans la démarche collective qui devra trouver le juste équilibre entre usage débridé et processus de sécurité trop bloquants.
 
Ce Vade-Mecum des Objets Connectés est une première et l’APSSIS vous en souhaite une agréable et éclairante lecture.
 
Vincent TRELY
 
Président de l’APSSIS (www.apssis.com)
 
Télécharger gratuitement le Vade-Mecum sur le site de l’APSSIS : http://www.apssis.com/#/publications-apssis/4395697
 
 

sécurité, apssis