Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Valoriser la fonction apprenante de la télémédecine

DSIH, D.L., LUNDI 15 SEPTEMBRE 2014 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

La télémédecine permet non seulement une coordination des professionnels de santé mais également un transfert des savoirs, en situation concrète.

Cette observation, volontiers partagée par les acteurs de terrain mais souvent occultée par les organisations, a été soulignée à l’occasion d’un groupe de travail réuni dans le cadre de l’Observatoire de la régionalisation (1). Du coup, la fonction apprenante de la télémédecine est mise en lumière et sa valorisation s’inscrit parmi les 5 propositions de l’Observatoire pour « améliorer la coordination des parcours de santé ». Ce cercle de réflexion, animé par l’agence nile (organisateur des récents Etats généraux de la santé en régions), a invité le Dr Pierre Simon, président de l’Association Nationale de Télémédecine, et le Dr Jean-Pierre Blanchère, Directeur du Réseau Telap (Télémédecine appliqué aux Plaies) et coordinateur e-Santé Pôle TES de Basse-Normandie, à débattre des pistes d’action pour inscrire durablement la télémédecine dans les territoires.

Outre la reconnaissance du caractère formateur de l’activité, le groupe de travail a suggéré de « rapprocher la télémédecine de l’Education Thérapeutique du Patient (ETP) car cette dernière permet au patient de s’éduquer et de prendre ainsi une part active dans son traitement en collaboration avec le professionnel de santé ».

Il a également formalisé une série des propositions concernant tant le financement que l’évaluation ou encore une association plus étroite des usagers au déploiement de la télémédecine.

Au chapitre du financement, le groupe appelle à « la réintroduction d’une enveloppe globale au sein de la T2A à l’hôpital et le dégagement d’une enveloppe régionale, à travers un accord entre l’ARS et la Caisse Primaire d’Assurance Maladie de la région concernée. »

Côté évaluation, il remarque qu’il serait plus adapté aux programmes de télémédecine « de mettre en place une évaluation de premier niveau, minimisation des coûts pour un impact non inférieur sur la santé, opérant une comparaison entre les coûts d’une prise en charge ‘traditionnelle’ et les coûts de la télémédecine. »

(1)  http://observatoire-regionalisation.fr

http://www.etatsgenerauxsanteregions.fr/

 

télémédecine, patient