Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Circuit du médicament >

EMA obtient la certification LAP hospitalier avec VIDAL

DSIH,B.B, LUNDI 22 SEPTEMBRE 2014 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

La solution dédiée à la gestion de l'insuffisance rénale EMA devient le troisième logiciel d'aide à la prescription (LAP) hospitalier à obtenir la certification de la HAS. Pour Laurent Montel, co-fondateur de cette société, l'association de la base de données VIDAL à ce projet s'est révélée primordiale pour sa réussite.

DSIH : Quelles sont les particularités des solutions EMA ?
Laurent Montel : EMA est un éditeur de logiciel dédié à l’insuffisance rénale, partenaire de VIDAL sur lequel il s'appuie pour améliorer la qualité des prescriptions. Nous avons commencé à travailler avec VIDAL depuis l'an 2000, alors que nous avions besoin d'une bibliothèque médicamenteuse solide pour optimiser et aider à la rédaction des prescriptions des patients traités en hémodialyse. Nous éditons aujourd'hui une API qui permet d'aller très loin dans l'interfaçage des deux solutions.
 
DSIH : Votre logiciel vient d'obtenir la certification des Logiciels d'Aide à la Prescription (LAP) hospitaliers avec VIDAL. Comment s'est déroulé le processus ?
L.M. : Nous avions déjà, au début de 2014, effectué une certification à blanc afin d'évaluer la qualité de notre outil par rapport aux exigences de la HAS. Il faut dire que les scénarios s'essai de type qui structurent cette certification comportent quelques 250 critères ! Cet examen blanc nous a rassurés, puisque seuls quelques ajustements ont été nécessaires pour la vraie certification. EMA, accompagné de la base médicamenteuse VIDAL, a été évalué par la HAS en juillet et a obtenu la certification en septembre 2014.
 
DSIH : Quels sont les critères de qualité principaux pour la certification de ce type de solution ?
L.M. : Tout d'abord, ce sont deux logiciels qui sont évalués en même temps: le LAP et la bibliothèque médicamenteuse associée. A ce titre, les API VIDAL nous ont donné de l'avance dans les fonctionnalités mises à disposition des prescripteurs, ainsi que dans leur interfaçage dans la base HEMADIALYSE. Un autre point important concerne les contrôles d'allergies et de contre-indications. Les systèmes d'alerte doivent être précis et exhaustifs, et sur ce thème également, la base de données VIDAL possède des outils performants. L'ensemble du processus est d'ailleurs très bien expliqué par la HAS, ce qui permet aux éditeurs de bien préparer leur audition.
 
DSIH : EMA est donc le premier LAP spécialisé en néphrologie certifié en France ?
L.M. : Effectivement, nous sommes le troisième logiciel certifié LAP hospitalier, et le premier du secteur de la néphrologie. C'est une grande fierté et la récompense d'un travail de plus de deux ans. Cela nous fait d'autant plus plaisir que cette distinction concerne également VIDAL, avec lequel nous entretenons un partenariat depuis très longtemps.
 

lap, vidal, has, hospitalier, logiciels, api, logiciel