Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Le MiPih organise un congrès pour ses vingt ans d'activité

DSIH,BB, JEUDI 04 DéCEMBRE 2014 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Le MiPih, un exemple de coopération hospitalière publique, fêtera ses vingt ans lors d'un congrès qu'il organise à Toulouse. Cette longévité sera récompensée à cette occasion par la remise de la médaille d'argent du TOP 250 du Syntec Numérique à son Directeur Général Pierre Maggioni  

Le MiPih est premier éditeur français de solutions informatiques hospitalières. Il fêtera ses vingt ans en organisant un congrès, les 10 et 11 décembre 2014, au Centre des Congrès Pierre Baudis de Toulouse.

Un congrès pour fêter ses vingt ans
C'est l'occasion pour ce Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) de réunir 500 professionnels, institutionnels et industriels du secteur de la santé et des NTIC. Lors de cet événement, intitulé « 20 ans de coopération numérique : quel avenir pour l’hôpital ? », articulé autour de trois séances plénières et d'une vingtaine d'ateliers, un espace d'exposition regroupant une trentaine d'industriels partenaires sera proposé aux visiteurs. Une cérémonie verra Pierre Maggioni, Directeur Général du MiPih, recevoir des mains de Guy Mamou-Mani, Président du Syntec Numérique le 10 décembre à 16h, la médaille d'argent du TOP 250.

Une réussite de coopération hospitalière publique
Le MiPih, c'est aujourd'hui 430 adhérents publics répartis dans toute la France, sous statut de coopération hospitalière, qui participent à sa gouvernance. C'est notamment l'éditeur de Pastel, Magh2, AGIRH, Ql, et autres solutions de référence au service de l'efficience des établissements de santé. A partir de son métier initial d’éditeur de logiciels de gestion, il a étendu sa gamme en proposant des prestations d’infogérance, d'hébergement ou de maîtrise d’œuvres. Son chiffre d'affaires a été multiplié par six pendant ce laps de temps et culmine aujourd'hui à 65 millions d'euros. Il emploie 520 personnes qui travaillent à Amiens, Bordeaux ou Reims, et dont 370 sont basés au siège social de Toulouse.

Ce succès met en évidence la réussite d’un service public efficient et la mutualisation des moyens, mais également une remise en cause permanente afin de s'adapter aux nouvelles pratiques des personnels, au service des établissements de santé et des patients.

mipih, numérique, syntec, syntec numérique, hébergement, hospitalière, établissements de santé