Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Circuit du médicament >

Le CH de Lunéville lauréat du Prix Vidal Hôpital

DSIH,DD, LUNDI 16 FéVRIER 2015 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Pour sa première édition, le Prix Vidal Hôpital a récompensé les pharmaciens du Centre Hospitalier de Lunéville, Meurthe-et-Moselle. Medisis est un projet de sécurisation du parcours de soins du sujet âgé et de sa prise en charge médicamenteuse.

Mardi 10 février, le CH de Lunéville, en Meurthe-et-Moselle, a remporté la première édition du Prix Vidal Hôpital pour son projet Medisis de sécurisation du parcours de soins du sujet âgé et de sa prise en charge médicamenteuse. Ce nouveau prix vise à récompenser des travaux effectués sur « l'utilisation pratique d'une stratégie thérapeutique en milieu hospitalier ». 
 
Le projet Medisis, porté par les pharmaciens du CH de Lunéville, se focalise sur la prise en charge médicamenteuse du patient, tout au long de son parcours de soin à l'hôpital et à son retour à domicile. Suite à un constat d’erreurs médicamenteuses et de manque d’information à la sortie des patients, le CH a voulu résoudre ces « problèmes de transmission et de rupture des parcours de soins », a expliqué Alexandre Dony, pharmacien.
Dès l’arrivée du patient, une conciliation médicamenteuse dresse la liste de tous les médicaments pris en se basant sur trois sources (dossier pharmaceutique, médecin traitant, pharmacien d'officine). A sa sortie, une autre conciliation est organisée afin d’informer les médecins traitants et pharmaciens d’officine des évolutions des traitements. « C'est un gain de temps par rapport au système classique où l'urgentiste recherche ces informations, puis le médecin, parfois aidé d'une infirmière, refait une recherche car il ne fait pas confiance à l'urgentiste… », a ajouté un pharmacien du CH. 
 
Pour faciliter le lien avec la ville, le patient reçoit un livret personnalisé de sortie intégrant ces conciliations. Il comprend également les coordonnées de ses interlocuteurs, la liste de ses rendez-vous programmés, les dates de ses séances d'accompagnement thérapeutique, les prescriptions et les rappels des sujets à discuter avec son médecin traitant. 2000 conciliations médicamenteuses ont permis de relever 2.200 erreurs médicamenteuses différentes, « dont 90 auraient pu aboutir à un évènement indésirable grave si elles n'avaient pas été repérées », a précisé Alexandre Dony. Au moins une erreur a été détectée chez la moitié des patients.
 
Ces conciliations seront intégrées au logiciel de prescription, au projet thérapeutique et au plan personnalisé de soins. Le projet Medisis a été sélectionné parmi une dizaine de dossier. L’année prochaine, plusieurs prix devraient être décernés, avec différentes catégories.
 
 

vidal, parcours, logiciel, hospitalier, patient, thérapeutique