Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Territoires >

La DGOS change de tête

DSIH, DIMANCHE 26 FéVRIER 2012 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

    Mercredi 22 février, François-Xavier Selleret a été nommé au poste de directeur général de l'offre de soins à la suite d'Annie Podeur. Rappelons que c'est sous la houlette de cette fonctionnaire aguerrie qui a consacré l'essentiel de sa carrière aux affaires médico-sociales, que la Direction de l'Hospitalisation et de l'Organisation des Soins (DHOS) était devenue, en mars 2010, la DGOS pour une approche globale des soins de ville et de la prise en charge hospitalière, précédant de quelques jours le lancement des Agences Régionales de Santé (ARS).  

En octobre de la même année, Madame Podeur reconnaissait aux SIH «une grande responsabilité». Selon elle, «l'informatisation des processus de soins (...) doit apporter aux professionnels de santé, chaque fois que c'est possible, l'aide, l'ergonomie et le contrôle qui sécurise la réalisation et la préparation des soins».

Le 7 février dernier, dans le cadre de la mission d'évaluation et de contrôle des lois de financement de la sécurité sociale (MECCS), Annie Podeur avait été auditionnée pour défendre le fonctionnement satisfaisant de la T2A notamment suite à un rapport de la Cour des comptes de septembre 2011 dénonçant que la tarification à l'acte «telle qu'elle a été mise en œuvre déconnecte les tarifs des coûts sans faciliter la maîtrise des dépenses hospitalières».

 

Si François-Xavier Selleret qui prendra ses fonctions le 22 mars, est un proche de la secrétaire d'Etat à la Santé Nora Berra – il est directeur de son cabinet - c'est également un fidèle de Xavier Bertrand dont il avait intégré le cabinet au ministère du travail en tant que conseiller en 2007 puis comme directeur adjoint en 2009.

 

A 39 ans, ce diplômé de l'ESSEC (Ecole Supérieure des Sciences Economiques et Commerciales)  et ancien élève des Hautes Etudes en Santé Publique (EHESP) est à l'initiative d'un courrier adressé récemment  au président de la Fédération des Spécialités Médicales sollicitant l'avis des spécialistes concernés par la délégation d'actes supplémentaires soumis à l'exclusivité d'exercice des IBODE (infirmiers de bloc opératoire).

 

Il semble qu'un pas significatif ait été franchi vers le décloisonnement du système de Santé français et vers la formation de professionnels à un niveau intermédiaire entre les paramédicaux et le médicaux : une solution pragmatique en réponse à la problématique des déserts médicaux qui donnerait à certains professionnels paramédicaux la possibilité d'exercer au-delà de leurs actes traditionnels.

MB

 

 

dgos, informatisation, t2a, sih, medical, ars, hospitalière, hospitalisation