Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Mails et SMS enterrent le téléphone fixe

DSIH, DL, MARDI 26 MAI 2015 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Si on leur donnait le choix, les patients – mais aussi les médecins – opteraient de préférence pour l’usage de mails et de SMS, au détriment du téléphone fixe, pour gérer le séjour hospitalier et partager les informations médicales. Ces conclusions issues d’un récent baromètre Santé 360 (1) confirment les attentes vis-à-vis de services numériques à l’hôpital.

On se rend d’ailleurs compte que les médecins sont encore plus prêts au changement dans les modes de communication. A la question « Pour la bonne gestion du séjour hospitalier des patients et le partage d’informations médicales à leur sujet, quels outils seraient selon vous plus pratiques pour les patients ? », les médecins votent pour Internet et les mails à 76%, puis le téléphone portable/ les SMS (60%), le courrier / dossier papier (56%), ou une remontée automatique d’informations via un objet connecté /une appli (32%) tandis que le téléphone fixe ne recueille plus de 9% des réponses. Sans doute, ce qui est présenté comme plus pratique pour les patients fait aussi gagner du temps aux médecins…

Interrogés de manière similaire, les patients se montrent moins nombreux à reléguer le téléphone fixe aux oubliettes, mais ils font également preuve de leurs attentes vis-à-vis des nouvelles technologies. Leur utilité apparaît d’ailleurs incontestable dans le cadre de la prise de rendez-vous, de la préparation du rendez-vous et de la communication des comptes rendus d’hospitalisation ou résultats d’examens.

Le face à face a en revanche encore de beaux jours, surtout aux yeux des patients.
Quant au téléphone mobile, il devrait prendre une plus large place dans la relation patient/médecin établissement. Sous réserve de ne pas se montrer envahissant.

(1)  Sondage réalisé par Odoxa pour Orange et MNH auprès de trois échantillons : Grand public (3001 personnes), patients (708 personnes ayant été hospitalisées dans les trois dernières années), médecins (399 spécialistes et généralistes).

http://www.odoxa.fr/wp-content/uploads/2015/05/Barom%C3%A8tre-sant%C3%A9-360-Mai-2015-Le-parcours-de-soin.pdf 

hospitalier, informations médicales, orange healthcare, médecins, baromètre