Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Plateaux techniques >

Le Centre Hospitalier Max Querrien de Paimpol accroît la disponibilité de ses applications en déployant la virtualisation de ses serveurs avec SODIFRANCE

DSIH, JEUDI 01 MARS 2012 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Le Centre Hospitalier Max Querrien de Paimpol a initié en 2005 un plan de modernisation de son infrastructure et de son parc informatique. Fin 2010, l'établissement de santé a lancé un appel d'offres visant cette fois à faire évoluer son architecture de serveur d'un modèle physique vers un modèle virtuel.

« Nous souhaitions profiter de ce changement de serveurs pour renforcer la disponibilité de nos applications et données hébergées. Nous avons donc décidé de capitaliser sur la virtualisation de serveurs pour y parvenir mais également pour faciliter nos opérations de maintenance », explique Olivier Perchec, Responsable du système d'Information du Centre Hospitalier Max Querrien de Paimpol.
« Nous avons retenu Sodifrance pour la mise en place de notre infrastructure virtuelle. En effet, la société de services s'est démarquée par son expérience en la matière. La méthodologie et la démarche proposées nous garantissaient des délais de réalisation relativement courts et s'adaptant parfaitement aux besoins de fonctionnement spécifiques à notre activité ».
Le projet démarre en janvier 2011, par le déploiement des serveurs Dell doublés par des commutateurs LAN et des disques SCSI. Suivront ensuite la virtualisation des serveurs de domaines, la migration de l'Active Directory et du système d'exploitation sous Windows Serveur 2003 vers Windows Serveur 2008. Le serveur de messagerie a également été virtualisé. Au total, une dizaine de serveurs ont été virtualisés.
Ceux-ci hébergent les applications de l'hôpital telles que l'Intranet, les archives médicales, les données administratives, la gestion de la cuisine et permettent d'accéder aux dossiers médicaux.
« Le déploiement a été réalisé rapidement sur deux semaines avec peu d'interruption de service. Sodifrance a su totalement s'adapter à nos contraintes d'activité. Il était très rassurant d'être accompagné par une SSII se situant à proximité géographique », ajoute Olivier Perchec.
Pour limiter également les interruptions de service, le Centre Hospitalier a déployé la solution Veeam Backup qui, couplée à VMware, permet des délais de reprises d'activités rapides en cas de crash serveur. L'infrastructure retenue devrait permettre au CH Paimpol de rationaliser son parc et diminuer ses coûts de maintenance.

Le centre hospitalier souhaite faire de la continuité de service une priorité. Par conséquent, il envisage la création d'une nouvelle salle informatique dans le cadre d'un plan de reprise de l'activité.
A propos de SODIFRANCE
Société de conseil et services Informatiques créée en 1986, SODIFRANCE compte plus de 900 personnes sur
12 implantations en France. En complément des métiers de service informatique - conseil, développement, intégration, TMA - SODIFRANCE se distingue par ses offres innovantes de modernisation automatisée des Systèmes d'Information qui placent la société en position de leader en France. Ces solutions, fruit d'un investissement en recherche et développement depuis 15 ans, permettent la migration vers des systèmes plus pérennes, le changement de technologies obsolescentes, l'évolution vers des architectures plus modernes. Grâce à leur approche automatisée, elles permettent de réduire les coûts les délais et les risques de ces grands changements technologiques. Réalisant de nombreux projets, SODIFRANCE a mis en place un modèle de production industriel, basé sur la démarche qualité CMMI.
Cotée en Bourse sur le compartiment C d'Euronext (Mnemo : SOA), SODIFRANCE a réalisé en 2011 un chiffre d'affaires de 68,2 M€, en croissance de +8,2%.
Informations presse
SODIFRANCE - Anne-Laure MAZIN : almazin@sodifrance.fr
3d Communication - Daniel MARGATO : dmargato@3dcommunication.fr - Tél : 01 46 05 87 87

hospitalier, virtualisation