Vous êtes dans : Accueil > Tribunes libres >

Des équipements médicaux de nouvelle génération pour soigner les patients plus rapidement !

Florian Malecki, Dell Network Security, LUNDI 10 AOûT 2015 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Le secteur de la santé a rapidement compris et tiré bénéfices de l’irruption des objets connectés dans notre quotidien. En effet, les équipements connectés existent depuis un moment dans le secteur de la santé qui s’empare régulièrement des dispositifs reliés à Internet pour améliorer les soins des patients et surveiller l’évolution de leurs données médicales notamment. Et avec l’avènement de l’Internet des objets, des lits intelligents informeront bientôt d’autres dispositifs qu’un patient est sorti de son lit ou un flacon saura dire si la dose quotidienne de médicament a été prise ou non, si bien qu’il n’a jamais été aussi important de vérifier la fiabilité de l’infrastructure IT des établissements de santé.

Les équipements médicaux connectés dans les services hospitaliers permettent aux médecins et aux infirmières de surveiller les indicateurs de santé vitaux des patients sans devoir les visiter impérativement, pour moins les déranger ainsi que leur famille. Personne ne souhaite aller à l’hôpital et quand ça se produit, le patient veut généralement en sortir le plus vite possible. Les médecins qui comptent sur la technologie pour garder un œil vigilant sur leurs patients peuvent ainsi leur apporter la même qualité de soin.

Les équipements médicaux qui se connectent à une station centrale envoient des données en se servant de l’adresse IP inscrite dans leur logiciel, ce qui permet d’ajouter des dispositifs au réseau de l’hôpital. L’hôpital a alors mis le dispositif en ligne. Cette approche apporte de nombreux avantages : l’infirmière de service doit passer moins de temps avec chaque patient et elle est alertée dès qu’un patient a besoin d’attention en urgence (quand un fluide administré en intraveineuse vient à manquer, par exemple).

La mise en ligne de tels dispositifs soulève des inquiétudes auprès des plus sceptiques mais elle peut s’avérer bénéfique, fiable et rentable si les informations sont correctement protégées. Des clients issus de nombreux secteurs, de l’énergie, la santé et l’éducation, ont le sentiment que les infrastructures connectées comportent de nombreux risques. Les attaques des réseaux SCADA ont augmenté de 100%. Mais il existe des solutions de sécurité pour protéger ces réseaux, qui évitent d’exposer les patients à des risques.

Dans le cas des patients souffrant de diabète, les médecins et infirmières doivent surveiller les mesures d’insuline pour vérifier qu’ils sont dans la ‘zone de sécurité’. Jusqu’à présent, les équipes devaient visiter chaque patient dans sa chambre pour faire les contrôles, mais avec l’équipement connecté, les infirmières n’ont plus besoin de se déplacer et peuvent surveiller de loin, avec la certitude que les données qu’elles reçoivent sont justes. Elles peuvent ainsi intervenir rapidement en cas d’alerte.

Pour bien protéger ces réseaux, il faut s’adjoindre les services d’un fournisseur de solutions de sécurité capable de comprendre votre activité. Ils sont nombreux sur le marché à proposer des solutions aptes à protéger des zones particulières du réseau, mais ces solutions peuvent rarement communiquer avec les autres également déployées sur le réseau, ce qui laisse certaines zones mal protégées.

Pour protéger le réseau de l’établissement, il est conseillé de mettre en œuvre une infrastructure de sécurité connectée, par laquelle les solutions de sécurité individuelles vont pouvoir communiquer. Les équipes IT de l’hôpital sont ainsi assurées que l’ensemble de l’infrastructure est correctement protégée d’une multitude de menaces en ligne. Le déploiement d’un pare-feu de nouvelle génération peut aider à bloquer ces menaces, et à protéger les réseaux de l’établissement, sans exposer les patients à des risques.

Les hôpitaux qui décident de mettre en œuvre des équipements de santé connectés sans protéger leur réseau s’exposent au risque que des cybercriminels s’introduisent sur le réseau, qu’ils modifient les paramètres, qu’ils annulent l’envoi de notifications, et même qu’ils désactivent certaines machines. Bien entendu, les conséquences pour l’hôpital seraient catastrophiques. Cela suppose également une gestion à distance des droits d’accès privilégiés. Le système doit être configuré de telle façon que la passerelle contrôle les accès des techniciens extérieurs amenés à intervenir sur des parties d’équipements (comme les scanners IRM) pour qu’ils n’aient pas accès aux dossiers des patients.

Chaque segment de la communauté médicale apprécie d’avoir accès aux autres via une connectivité sécurisée. Mais chaque lien est critique et doit être protégé contre les risques de retards, de perturbations et de perte ou de corruption des données. La sécurité a longtemps été vue comme une couche supplémentaire de technologie, or cet aspect concerne le fonctionnement le plus basique d’un réseau étendu et peut s’appliquer aux opérations distribuées de tout l’écosystème : hôpitaux, cabinets des médecins, services auxiliaires, pharmacies, fournisseurs médicaux et services aux établissements.

Les réseaux sans fil sont incontestablement un bon moyen pour les organisations de santé de disséminer l’information mais un réseau sans fil mal sécurisé est vulnérable : des cybercriminels pourraient même s’asseoir devant l’hôpital et s’infiltrer sur le réseau via les points d’accès sans fil. De même, grâce à l’accès mobile et à distance, les médecins et infirmières peuvent continuer à s’occuper de leurs patients, même sur la route, chez eux ou en visite dans un autre hôpital. Il est désormais possible pour une clinique rurale de recevoir les radios d’un hôpital d’une grande ville et de transférer le dossier d’un patient au grand hôpital le plus proche d’une pression sur un bouton, mais en empruntant toujours un réseau sécurisé.

 

Florian Malecki, International Product Marketing Director - Dell Network Security

En tant que Directeur Marketing Produit International au sein de Dell Network Security, M. Florian Malecki a en charge le développement des solutions de sécurité réseau pour les différents marchés de la région EMEA (Europe Moyen-Orient Afrique). Dans le cadre de ses responsabilités, il assure et supervise le développement des gammes de produits en fonctions des tendances du marché ou de l’évolution des menaces ; une mission qu’il réalise en relation avec les partenaires et clients clés, sources d’informations cruciales pour ces évolutions. Avant de rejoindre SonicWALL, M. Malecki a occupé des rôles de direction marketing chez Aventail, ClearSwift, Omgeo, et Lucent Technologies.

 

équipements médicaux, patient, médicament, lits, établissements de santé, sécurité, médecins