Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Plateaux techniques >

Le DACS, partenaire de la qualité de la prise en charge radiologique

DSIH, BB, JEUDI 29 OCTOBRE 2015 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Afin de réduire les doses de rayonnement administrées aux patients, les services de radiologie s'équipent de solutions appelées DACS, qui permettent une collecte et des études statistiques du cumul d'irradiation reçues, en vue d'une modification des pratiques des radiologues.

Les Journées Françaises de Radiologie (JFR) 2015 ont mis en exergue le déploiement de solutions permettant la gestion de la dose reçue par les patients. 

D’ici au 6 février 2018, la législation française devra répondre au remodelage de toutes les directives existantes sur la radioprotection en une seule directive européenne (EURATOM). Un chapitre est consacré aux expositions à des fins médicales, un système de management de la qualité devant être mis en place pour améliorer la traçabilité de la dose. Dans cet optique, les DACS (Dose Archiving and Communication System) ont un rôle primordial à jouer.

Un DACS est le pendant du PACS pour la gestion de la dose ionisante reçue par les patients et collecte et analyse les données dosimétriques provenant de tous types d’activités. L’apport du DACS permet d’obtenir un échantillon significatif de patients afin d’améliorer la force des statistiques de dosimétrie, pour un examen, un protocole, ou l’ensemble de l’activité d’une modalité d’imagerie. En effet, le DACS offre des outils pour consolider la qualité des études comparatives. Il guide les acteurs de la radioprotection dans l’optimisation de la dose, en étudiant par exemple un compromis entre la qualité de l’image et la dose utilisée. Le DACS est également un outil d’aide pour les équipes médicales, à travers l’automatisation du transfert des doses vers le compte rendu de l’examen, voire le dossier du patient.

En pratique, une solution logicielle de ce type permet aux radiologues d’obtenir des données pour comparer l’utilisation de leurs machines. Ainsi, il peuvent adapter leurs protocoles d'acquisition de l'image pour chaque machine et obtiennent par exemple 15% d’optimisation de dose sur un même scanner en une année. Le DACS est donc aujourd’hui un outil nécessaire à la qualité de la prise en charge radiologique des patients. Il permettra, à terme, de réduire significativement les doses reçues par la population concernée par l’irradiation dans le domaine médical.

radiologues, radiologie