Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

e-santé : le Mooc d’initiation a visé juste

DSIH, DL, LUNDI 02 NOVEMBRE 2015 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

FormaTic Santé peut se féliciter de son initiative. En mettant en ligne, le 15 octobre dernier, le premier Mooc (Massive Open Online Course) fait pour faciliter l’accès aux connaissances dans le champ de la e-santé au plus grand nombre, l’association a visiblement répondu à une forte attente.

Comme le rappelle Lisette Cazellet, moteur de ce projet, « actuellement, les formations sont limitées à celles proposées par les éditeurs de logiciels ou les prestataires de solutions, qui sont essentiellement centrées sur les outils. Mais elles montrent leurs limites ». D’où l’objectif ce Mooc qui vise à « développer une culture numérique et les bases nécessaires pour travailler dans le domaine de la e-santé. »

Près de 2000 professionnels s’y sont inscrits, venant des horizons les plus variés, dont plus de 1300 avaient effectivement débuté le parcours au 29 octobre. Doctorante en Sciences de l’information et de la communication à l’Université de Bordeaux et stagiaire auprès de FormaTic Santé, Doriana Pocean a réalisé une première synthèse des profils des inscrits sur la base de 540 réponses aux questionnaires. Elle montre que le public du Mooc est plutôt féminin (68% des répondants), instruit (49% ont un Master), avec une prédominance de la tranche d’âge 40-50 ans (qui représente 32% du panel étudié). Les trois quarts se déclarent plutôt novices dans le domaine des Mooc. Si l’envie d’en savoir plus sur la e-santé et la curiosité sont les principales motivations déclarées, 15% du panel affiche clairement l’objectif d’acquérir des connaissances pour mener à bien des projets en e-santé.
Plus de la moitié travaille directement dans la santé ; parmi les « autres » métiers, on retrouve aussi bien des informaticiens que des chargés de projets, formateurs ou juristes…

Intéressant à observer : 35% des étudiants se sont inscrits avec des collègues du même du même établissement. C’est, en effet, au-delà de la simple acquisition de connaissances, l’un des intérêts de ce type de formation en ligne : les échanges et contacts se développent entre les apprenants eux-mêmes, notamment par leur participation aux forums.

L’initiative pourra-t-elle se renouveler en 2016 ? L’association a montré sa capacité à mobiliser quelques partenaires et de nombreux bénévoles autour du projet, mais elle n’a pas vraiment, jusque-là, bénéficié de soutiens institutionnels ! Le succès de la première édition de ce Mooc permettra peut-être de voir plus loin…

http://mooc-esante.org 

e santé, esante


VIDAL