Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Certification des apps : les ratés du NHS

DSIH, DL, LUNDI 02 NOVEMBRE 2015 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Le National Health Service (NHS) d’Angleterre avait commencé à référencer, en mars 2013, des applications mobiles de santé afin de les mettre à disposition du public et des professionnels via le portail NHS Choices. Cette « Health Apps Library » a fermé mi-octobre après qu’une publication de Biomedcentral (BMC) ait montré que les apps certifiées n’étaient pas exemptes de failles en matière de protection des données.

Le NHS England a rappelé que son initiative était expérimentale et prévue de toute façon sur trois ans. Les évaluateurs annoncent maintenant leur intention de s’inspirer des méthodes adoptées pour les services en ligne de santé mentale (Mental Health Apps Library). Ils envisagent de lancer une série de boutiques d’applications spécialisées par domaine, en commençant par le diabète.
Le portail des services en santé mentale a ouvert en mars dernier et pointe vers 7 programmes (http://www.nhs.uk/conditions/online-mental-health-services/Pages/introduction.aspx).

L’étude de BMC Medicine a porté sur 79 applications certifiées. Elle a montré que 70 d’entre elles transmettaient des informations aux services en ligne. Or 23 des 35 applis transférant l’identification de leurs utilisateurs via internet ne bénéficient d’aucun chiffrement et 7 d’entre elles n’ont aucune politique de confidentialité. Les auteurs de l’étude ont conclu de leurs observations que deux des services présentaient de réels risques de vols de données. Ils déplorent en outre qu’une app sur 6 envoie des informations à des tierces parties, à des fins publicitaires ou analytiques, sans en faire état.

Ils recommandent que les programmes de certification avertissent au moins les utilisateurs des dangers potentiels ! Ils en appellent finalement au régulateur pour établir des procédures standardisées d’accréditation.

http://www.nhs.uk/pages/healthappslibrary.aspx 

http://www.biomedcentral.com/1741-7015/13/214 

health, applications mobiles, national, protection des données