Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Une plateforme de veille sanitaire pour les professionnels de santé en IDF

DSIH, BB, LUNDI 02 NOVEMBRE 2015 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Les professionnels de santé d'Île-deFrance disposent désormais, grâce à "eCerveau", d'une plateforme d'exploration des structures d'urgences et de l'occupation des lits dans la région. Ils peuvent ainsi bénéficier d'une veille sanitaire en temps réel susceptible d'anticiper les tensions.  

Afin de mettre à disposition des professionnels de santé un outil de veille sur la disponibilité des services d'urgences de la région Île-de-France, le GCS Dcisif a créé "eCerveau". 

Une vision globale de l'activité des structures d'urgence et de l'occupation des lits
Cette plateforme, commandée par l'ARS Île-de-France, et élaborée en collaboration avec les professionnels de santé, se présente sous la forme d'un site internet et d'une application mobile. Elle a reprend et améliore les outils qui avaient été initiés par l'AP-HP en 2004 avec le même objectif et a donc bénéficié de l'expertise de la structure hospitalière régionale. "eCerveau" offre une vision globale de l’activité des SAMU, des services d’urgences, et du niveau d’occupation des lits en île-deFrance. Elle mutualise ainsi deux solution auparavant dédiées et les complète avec un ouil destiné à l'activité pré-hospitalière.

Une veille sanitaire en temps réel pour anticiper les tensions
En pratique, "eCERVEAU" fournit une approche visuelle synthétique de l'état des places disponibles, en s’appuyant sur des restitutions graphiques et une cartographie dynamique. Elle renseigne, en temps réel, les professionels de santé et les tutelles sur l’activité sanitaire régionale, afin d'assurer une veille sanitaire quotidienne, et être en capacité d’analyser et d'anticiper les situations de tension. De plus, afin d'adapter l'outil à la mobilité des professionnels de santé, le GCS D-Sisif a mis en place, en parallèle du portail web, une application dédiée aux smartphones disponible sur l'App Store et le Play Store.

Ce sont donc quelques 450 établissements de santé franciliens et plusieurs intervenants de l'ARS, entre autres, qui sont susceptibles d'utiliser cette application, en attendant les médecins libéraux dans le cadre de la permanence des soins ambulatoires.

lits, urgences, gcs, ars, hospitalière

'
VIDAL