Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Passer d’un EAI Open source à l’EAI ENOVACOM Suite V2 (Communiqué)

Enovacom, LUNDI 09 NOVEMBRE 2015 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Pour assurer le transfert d’information des patients entre les différentes applications métiers, l'hôpital Bellan utilisait l'EAI Mirth, solution "Open Source" modelée au gré des besoins par son Responsable des systèmes d’informations, Michel ALVES. Suite à sa Promotion en tant que Directeur des Systèmes d’Information et avec l’arrivée de nouveaux besoins, il a été nécessaire d’acquérir un EAI plus simple, d’utilisation intuitive pour s’adapter à tout type de profils. Retour sur ce changement.

L’EAI pour garantir la qualité des données patients

Dans un établissement de santé, tout doit être mis en œuvre pour respecter la confidentialité des informations de santé. Cette contrainte s'applique aux flux d'individus et de données médicales entre établissements. Dans un souci de sécurité, mieux vaut éviter les risques d'erreurs informatiques ou humaines liées aux saisies multiples.

Tout en protégeant cette confidentialité, « Enovacom Suite V2 (ex-Antares V2) fiabilise ces échanges, selon Aurélie Timsit, adjointe de direction de l'Hôpital Léopold Bellan. Et sans nécessiter les connaissances informatiques d'un développeur pour gérer les interfaces ! » Avec la plate-forme Open Source, nous étions confrontés à la difficulté de faire communiquer les logiciels issus de différents éditeurs. Nous souhaitions une solution simple qui facilite l'intégration de nouvelles applications et les échanges entre établissement. Un patient identifié chez nous sous le numéro X le sera au Groupe hospitalier Paris Saint Joseph sous le numéro Y. La solution d'Enovacom a permis d'élaborer une table de correspondance qui facilite l'envoi de flux d'informations, par exemple une prescription de biologie médicale vers le logiciel de gestion du laboratoire. Nous gagnons énormément de temps en évitant les doubles saisies tout au long du parcours du patient dans les services. La moindre erreur s'affiche en rouge".

Une cohérence des échanges assurée

De son côté, déjà utilisateur d'ENOVACOM Suite V2 pour ses échanges de données extérieurs (EDI), le Groupe hospitalier Paris Saint Joseph a élargi son utilisation à l’EAI. Olivier Boussekey, DSI du groupe hospitalier : "Du fait de la proximité physique des deux établissements, 95% des patients hospitalisés à l’hôpital Léopold Bellan entrent à un moment dans notre SIH pour un examen radiologique, une analyse biologique... Nous traitons chacun comme un nouvel entrant, quitte à supprimer ensuite les doublons sur alerte du système. Nous élargissons progressivement le dispositif à la prescription connectée en biologie entre nos deux établissements. Demandes de prélèvements, identification des tubes, édition des résultats... La plateforme assure la cohérence des échanges automatiquement et sans risque, quasiment comme si le patient de Bellan était le nôtre".

Lire la suite sur http://www.enovacom.fr/cas-clients/passer-dun-eai-open-source-a-leai-enovacom-suite-v2 

A PROPOS D’ENOVACOM
Acteur reconnu et leader sur le marché français, l’éditeur français ENOVACOM développe des logiciels d’interopérabilité et de sécurité pour répondre au mieux aux enjeux des établissements de santé.
1490 établissements nous font confiance - www.enovacom.fr 

eai, enovacom, antares, patient, sécurité, hospitalier, logiciels, confidentialité, biologie