Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Le délai d’envoi des CRH passe de huit jours à zéro grâce à la reconnaissance vocale

DSIH, BB, LUNDI 23 MAI 2016 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

La majorité des praticiens du Groupe hospitalier Paris Saint-Joseph a adopté la reconnaissance vocale de Nuance. Olivier Boussekey, DSI de cet établissement, revient pour nous sur les apports d’une telle solution dans l’optimisation de la production documentaire et les retours sur investissement qu’elle permet d’obtenir.

Le Groupe hospitalier Paris Saint-Joseph (GHPSJ) a fait le choix de mettre la reconnaissance vocale à disposition de l’ensemble des médecins de la structure.

Une volonté d’optimiser la production et le délai d’envoi des comptes rendus

olivier BousquetCette évolution est partie de la recherche de moyens susceptibles de réduire la charge de travail des secrétariats en éliminant les missions à faible valeur ajoutée lors de la production de comptes rendus d’hospitalisation (CRH). « Le médecin génère naturellement de l’information avec la voix, mais le temps d’exploitation était trop long, remarque Olivier Boussekey. Le processus de retranscription par les secrétaires, d’impression, de validation et les délais postaux généraient beaucoup d’inertie. » L’utilisation généralisée des outils informatiques et la mise en place de la messagerie MSSanté avaient déjà permis des gains de temps. Pour le réduire encore, la reconnaissance vocale est devenue une solution incontournable.

Retour sur investissement et navigation par commande vocale

Les apports de cette technologie sont aujourd’hui de deux ordres. Il s’agit tout d’abord de profiter du retour sur investissement qu’elle permet. « Le temps de saisie occupe 50 % du temps des secrétaires, poursuit Olivier Boussekey. Sur un effectif de 120 personnes, nous sommes en mesure aujourd’hui de faire évoluer 30 postes, alors que notre activité continue de progresser d’environ 6 % par an. » Les progrès technologiques et la solution Dragon Medical Direct de Nuance permettent aujourd’hui aux praticiens de naviguer dans leur DPI avec la voix. « La reconnaissance vocale remplace désormais le clavier et la souris, précise-t-il. Nous avons procédé à des tests avec l’ensemble des outils mis à disposition des médecins, et tous ont parfaitement fonctionné dans la mesure des capacités des logiciels applicatifs utilisés. »

Un changement de pratique adopté par la majorité des praticiens

Les praticiens du GHPSJ ont, en majorité, adopté cette nouvelle pratique en consultation ou en hospitalisation pour leurs comptes rendus. D’autres, comme les microbiologistes, les anatomopathologistes, les urgentistes ou les diététiciens l’utilisent également pour leurs commentaires. « Au cours des trois derniers mois, 238 médecins ont exploité cette technologie, un résultat en hausse de 25 % par rapport à la période précédente. Pour y parvenir, nous avons incité tous les praticiens à changer leur pratique et à passer à la reconnaissance vocale afin d’atteindre notre objectif “zéro papier”. Chacun a optimisé son temps de travail, et le bouche-à-oreille a fait le reste », conclut Olivier Boussekey. Le délai de transmission des comptes rendus est ainsipassé de huit jours à zéro, avec plus de 40 % de la production documentaire envoyée le jour même pour les consultations et les hospitalisations. L’objectif institutionnel est d’atteindre 100 % pour l’ensemble des comptes rendus d’ici à la fin de l’année. 

Posez vos questions à Olivier Boussekey, sur le salon HIT aujourd’hui à 15 h 15, espace Agora (conférence Santé Connectée). Téléchargez le témoignage complet du Groupe Hospitalier Paris Saint Joseph.

Découvrez la reconnaissance vocale Nuance sur le stand HIT E38.

reconnaissance vocale, production, nuance healthcare, hospitalier, dsi, hit, médecins