Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Les bénéfices de l’ERP CEGI

DSIH, MVB, LUNDI 30 MAI 2016 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

La Clinique des Essarts, structure d’alcoologie et d’addictologie de Seine-Maritime, a fait le choix du tout intégré avec l’ERP CEGI. Au-delà du gain de temps et de la qualité fonctionnelle, Olivier Dollois, DSI de l’établissement, revient sur les avantages d’une solution intégrée.

DSIH : Quel est le périmètre de l’offre modulaire de CEGI ? Que permet-elle ?

Olivier_DolloisOlivier Dollois : Elle couvre toute l’activité hospitalière : les soins (consultation à l’entrée, CBU, agendas, dossier soins…) et la gestion de l’établissement (facturation, comptabilité, paie, planning…). Il est difficile de démarrer toutes les applications simultanément, et l’offre modulaire de CEGI First permet une montée en charge progressive et maîtrisée.

Quels sont les principaux bénéfices d’une solution intégrée de type ERP ?

J’en vois un essentiel : avec la solution intégrée First, nous n’avons pas à gérer les interfaces entre les logiciels et donc la communication entre les différents éditeurs. Selon moi, les établissements qui utilisent une solution intégrée rencontrent moins de difficultés. Le gain de temps, la fluidité et la disponibilité immédiate des informations constituent une série d’avantages majeurs.

Disposez-vous de tableaux de bord ?

Nous utilisons des tableaux de bord dans la facturation Loghos First et nous commençons à les développer dans Compta First. Nous avons également recours aux « grilles manipulables » qui permettent de faire des exports vers des bases de données maison pour des traitements spécifiques.
À cet égard, nous allons prochainement disposer d’une approche plus globale en intégrant la solution décisionnelle de CEGI. Nous en attendons de nouveaux progrès.

Quelles fonctionnalités trouvez-vous les plus pertinentes ?

L’intégration entre l’application médicale Passenger, administrative Loghos et PMSI First. Les infirmières peuvent modifier une date de sortie prévisionnelle ou éditer des bulletins de situation directement depuis le plan de soins, sans aller dans la gestion administrative. Je pense également au rétrocodage ou aux saisies préenregistrées qui permettent aux médecins de gagner du temps.
Prochainement, nous allons passer sur l’offre CEGI Next, gamme orientée Web et mobilité, qui va considérablement optimiser l’ergonomie.

Le choix de la mobilité pour répondre aux besoins des professionnels ?

Exactement ! L’offre Next va venir compléter l’offre actuelle par la technique du recouvrement avec une transition la plus transparente possible pour les utilisateurs. Nous sommes en cours de test sur la prescription et le « portail de l’usager ». Nous allons basculer rapidement en production. Les utilisateurs attendent en effet avec impatience ces nouvelles fonctionnalités qui allient souplesse et mobilité.

Quel est le retour des utilisateurs et comment se passe la prise en main ?

Tous les professionnels de santé et le personnel administratif utilisent tout ou partie du logiciel. L’offre actuelle leur donne entière satisfaction. Concernant la prise en main, initialement, je dispensais une formation aux nouveaux arrivants. Aujourd’hui, ce sont les équipes elles-mêmes qui s’en chargent, signe qu’elles maîtrisent parfaitement l’outil. En une semaine, ils sont opérationnels.

Quel est votre retour sur l’offre CEGI de manière globale ?

L’ERP CEGI couvre tous les domaines d’un établissement de santé, autour d’un seul annuaire d’utilisateurs, avec une communication parfaite entre tous les modules.
Au-delà de cette question, nous avons en face de nous un partenaire solide, à l’écoute et qui a la volonté d’avancer.

erp, dsi, clinique


VIDAL