Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Les SSR enfin équipés du logiciel de détections d’erreurs

DSIH, Bernard B, JEUDI 02 JUIN 2016 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Identifier les erreurs et les atypies grâce à un logiciel dédié, les unités de soins de suite et de réadaptation attendaient une telle avancée depuis deux ans ! C’est chose faite. La qualité des données du Programme de médicalisation des systèmes d’information (PMSI) en sera grandement améliorée.

Les centres de Soins de suite et de réadaptation (SSR) occupent une position charnière dans la filière de soins. Situés en aval des structures de court séjour en médecine, chirurgie, obstétrique et odontologie (MCO), en amont des maisons de retraite ou du domicile, ils ont fait la preuve de leur efficacité dans le cadre de la rééducation, de la réadaptation et de la réinsertion d’un patient. C’est pourquoi l’activité de ce secteur connaît une croissance annuelle de 2 %. L’année dernière, le ministère de la Santé a recensé 36 millions de journées d’hospitalisation pour 955 000 patients avec une durée moyenne de séjour de 31 jours.

L’adaptation d’un logiciel existant aux SSR

Comme d’autres secteurs du soin, les SSR vont pouvoir bénéficier d’un logiciel de détection des erreurs et des atypies avant leur transmission à l’Agence technique de l’information sur l’hospitalisation (ATIH). Corriger directement ces fautes dans le système d’information de l’établissement est désormais possible. La Fédération des hôpitaux privés-confédération des Soins de suite et de réadaptation (FHP-SSR) s’en félicite d’autant plus qu’elle s’était battue pour. « La version existait déjà pour les établissements de MCO, de psychiatrie ou pour l’HAD [hospitalisation à domicile], et nous demandions avec force depuis plus de deux ans que le logiciel soit enfin adapté aux établissements SSR », explique-t-elle.

Un programme en trois modules, dont un ouvert

Ce logiciel élaboré par l’ATIH pour les personnels des départements d’information médicale comprend trois modules :

  • Un module « Identification des erreurs » dans le codage, qui couvre le non-respect des formats des données ou l’utilisation de valeurs non autorisées, et qui tient également compte des valeurs manquantes, des incohérences de date ou des données de chaînage invalides ;
  • Un module « Identification des atypies » pour les situations de codage pouvant traduire un défaut de qualité nécessitant d’être repérées, sans être considérées comme de véritables erreurs ;
  • Un module « Requêtes libres » afin de créer ses propres contrôles dans le cadre de requêtes personnalisées.

Cet outil fait suite à la publication du Guide méthodologique de production des informations relatives à l’activité médicale et à sa facturation en soins de suite et de rééducation (1). Les établissements devraient en bénéficier avec la mise en place de la réforme du financement programmée le 1er mars 2017. Une avancée qui devrait renforcer la sécurité du dossier médical du patient…


(1)  Guide publié par le ministère de la Santé en mars 2015.

 

logiciel, codage, pmsi, ssr, mco