Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Réurbanisation du SI de la région Auvergne – Rhône-Alpes

DSIH, Bernard B, LUNDI 04 JUILLET 2016 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Le Groupement de coopération sanitaire (GCS) Système d’information de santé d’Auvergne – Rhône-Alpes (Sisra) modernise la supervision de bout en bout des applications critiques. En ligne de mire : l’amélioration du suivi et de la qualité des services rendus à ses utilisateurs.

« Le système d’information Sisra constitué en 2006 a pour mission d’assurer le développement et le fonctionnement d’un système d’informations médicalisées interopérable pour tous les acteurs de santé : hôpitaux, médecine de ville, réseaux de soins et patients de la région », explique Bertrand Pellet, secrétaire général du GCS Sisra.

Un large champ fonctionnel, organisationnel et opérationnel

En 2016, Sisra comprend de nombreux outils, notamment une plateforme d’échanges pour les professionnels de santé (3 200 fiches créées par mois), un suivi de cohortes de patients par la structure de coordination (18 millions de documents partagés), un outil de gestion des réunions de concertation pluridisciplinaire (26 000 comptes rendus valides par an), un serveur de veille et d’alertes sanitaires (94 % des services d’urgence de la région connectés à ce serveur) ou une intégration de télémédecine et de télé-imagerie.

Les chantiers de la réurbanisation

À l’issue d’une mise en concurrence lancée l’année dernière, le GCS Sisra a retenu la société Sword pour l’accompagner dans différents chantiers d’urbanisation. Le GCS Sisra va moderniser la supervision de bout en bout des applications techniques critiques dans le but d’améliorer le suivi et la qualité des services rendus à ses utilisateurs.

Gestion de la performance

Dans ce cadre, un outil a été déployé : la gestion de la performance AppDynamics. Cette solution est utilisée pour mesurer la performance des traitements métiers critiques et des applications de coordination de santé « Mes patients » et « Mon Sisra mobile ». Elle intègre la supervision de la performance applicative de bout en bout, des serveurs d’applications .Net et Java ainsi que des tableaux de bord pour l’ensemble des acteurs (exploitation, support applicatif, management, utilisateurs…). Désormais, le Sisra peut détecter et résoudre de façon proactive les éventuelles dégradations de performance, mesurer l’expérience utilisateurs grâce à des indicateurs de performance et suivre leur évolution. « Cette initiative est particulièrement importante avec la future généralisation des résultats du programme TSN à l’ensemble de la région Auvergne – Rhône-Alpes et l’augmentation du nombre d’utilisateurs qui en découlera », conclut Bertrand Pellet. 

gcs