Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Un nouvel outil pour prévenir l’iatrogénie médicamenteuse

DSIH, Bruno Benque, MARDI 13 SEPTEMBRE 2016 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Grâce au module BMO® de Computer Engineering, le pharmacien réalise de manière simple le Bilan médicamenteux optimisé des patients. Il automatise ainsi une activité complexe et accroît la sécurité de la médication de ses patients.

Indispensable pour assurer la continuité de soins dans les meilleures conditions, la conciliation médicamenteuse a pour but de prévenir l’iatrogénie médicamenteuse.

Mieux gérer la conciliation médicamenteuse

Il suffit pour cela de recueillir les données issues du traitement du patient juste avant son hospitalisation et de rapprocher ce traitement avec celui qui est prévu pour lui à son admission dans l’établissement. Afin de répondre aux besoins des utilisateurs de ses solutions Pharma® et Soins®, Computer Engineering a développé un nouveau module BMO® de gestion de la conciliation médicamenteuse. Les utilisateurs saisissent le traitement d’entrée des patients, puis établissent leur bilan médicamenteux optimisé à partir de cette saisie et des prescriptions médicamenteuses à l’admission.

Un bilan médicamenteux optimisé

Comme toutes les applications de Computer Engineering, les fonctionnalités de BMO® ont été étudiées pour répondre au mieux aux demandes des équipes de soins. Ainsi, les statuts des liens entre les lignes du Bilan médicamenteux optimisé et celles de l’ordonnance médicale sont renseignés de manière simple dans Pharma® afin d’analyser et de justifier les écarts éventuels.
Les conciliations médicamenteuses réalisées sont tracées avec suivi du temps passé pour l’ensemble des opérations.
Les fonctions statistiques d’activité de l’application sont étendues afin d’intégrer les activités liées à la conciliation médicamenteuse.

Automatiser une activité pharmaceutique chronophage

Ce module fonctionne directement avec les fonctions de prescription du module Soins® de Pharma®, mais il peut également être utilisé à partir des informations reçues depuis un outil de gestion du dossier patient, par l’intermédiaire d’une interface PN13. L’optimisation de la conciliation médicamenteuse est d’autant plus demandée par les pharmaciens des établissements de santé que cette activité s’avère très longue si elle est réalisée manuellement. Le module BMO répond donc à ces attentes et garantit à la fois une sécurisation accrue de la médication des patients et un gain de temps.

iatrogénie, computer engineering, engineering, sécurité, patient


VIDAL