Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Le GCS SESAN a fait le choix de BePATIENT dans le cadre du partenariat d’innovation de télésuivi médical (Communiqué)

GCS SESAN, LUNDI 14 NOVEMBRE 2016 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Utilisé pour la première fois dans les SI de santé, le « Partenariat d’innovation » est une nouvelle forme de marché public. Le partenariat d’innovation « ORTIF – Télésurveillance » a été attribué à BePATIENT, et va permettre aux premiers patients d’être inclus d’ici décembre 2016.

L’utilisation par le GCS SESAN du Partenariat d’innovation, mené avec l’accompagnement du RESAH, a permis de conduire une phase de recherche et développement avant la notification du marché et a abouti à un prototype, un catalogue de service et un modèle technico-économique à l’usage. Des engagements ont été obtenus pour la suite du marché sur la sécurité et la propriété intellectuelle d’algorithmes experts et l’intégration d’objets connectés, ainsi que l’évolution régulière du produit pour répondre aux besoins des adhérents du GCS.
ORTIF – Télésurveillance est impulsé par l’ARS Île-de-France qui a lancé un appel à projet sur la télésurveillance médicale des maladies chroniques, dans le cadre de sa stratégie de développement de la télémédecine et de soutien aux innovations.
La plateforme ORTIF est maintenant en capacité de venir en support à tous les actes de télémédecine. ORTIF – Télésurveillance vient donc compléter les services d’échange entre professionnels de santé grâce auxquels 30.000 patients ont été pris en charge en 2016 pour des activités de téléexpertise, téléconsultation et téléassistance. Les nouveaux services sont les suivants :

  • Application mobile Patient : l’accessibilité directe au patient via une application mobile sur smartphone ou tablette (iOS et Android) ou via la box communicante eDevice,
  • Objets connectés : le télésuivi des constantes vitales des patients par des dispositifs médicaux connectés, ou en l’absence de ces derniers par une saisie manuelle,
  • Gestion d’alertes : l’envoi au patient et aux professionnels de santé d’alertes et de messages personnalisés grâce à l’implémentation d’algorithmes experts médicaux,
  • Application web Professionnel de santé : l’accès en temps réel pour les soignants aux données de suivi de leurs patients, grâce à un hébergement de données de santé sécurisé,
  • Interaction avec le patient : la possibilité pour le professionnel de santé d’échanger avec le patient notamment en visio pour ajuster éventuellement le diagnostic, ou bien pour introduire un changement dans la conduite du patient en proposant un coaching et une éducation,
  • Coopération entre professionnels de santé : des outils permettant d’organiser la coopération des professionnels intervenant dans le suivi notamment ville / hôpital, ou l’export du dossier à un confrère,
  • Exploitation de données : un e-CRF permettant l’exploitation des données saisies par les professionnels mais aussi les patients, pour des études cliniques ou médico-économiques.

ORTIF – Télésurveillance sera également intégré aux autres offres de services opérées par le GCS et bénéficiera notamment à Terr-eSanté (le programme TSN francilien).

« Le GCS SESAN est dès à présent en mesure de proposer l’offre ORTIF – Télésurveillance à l’ensemble de ses adhérents publics et privés. Certains d’entre eux ont d’ores et déjà manifesté un intérêt pour au moins l’un des services proposés. Des programmes médicaux de suivi peuvent bénéficier à des patients atteints de maladies chroniques comme l’insuffisance cardiaque, l’insuffisance respiratoire, l’insuffisance rénale, ou bien encore pour réaliser l’accompagnement pré et post opératoire de la chirurgie ambulatoire. » Christophe Couvreur, directeur du Programme Production de Soins, SESAN

Les premiers programmes médicaux qui vont rejoindre ORTIF – Télésurveillance sont :

  • APPLI CHIMIO pour le suivi des effets secondaires des traitements anti-tumoraux oraux.
    « Les patients peuvent renseigner chaque jour sur l’application mobile un questionnaire sur les symptômes auxquels ils sont éventuellement sujet. Un algorithme médical leur indique le niveau d’alerte et la conduite à tenir associés à leurs réponses. Les professionnels de santé sont alertés et peuvent accéder à l’ensemble des informations des patients, ce qui permet une réponse graduée en fonction du niveau de risque. Les premiers patients seront inclus dès décembre 2016. » Dr Maya Gutierrez, Institut Curie.
  • TEXTO DREP, pour le suivi d’adolescents et jeunes adultes porteurs de drépanocytose.
    « Ce projet propose un soutien à l’observance lors de la transition des patients les plus sévères. Le patient reçoit chaque semaine un questionnaire ludique dans lequel il décrit son état global dont l’observance de son traitement. La plateforme multi professionnelle de soignants reçoit les alertes en cas de dégradation d’un des paramètres explorés et répond en temps réel aux besoins exprimés par les patients. » Dr Malika Benkerrou, Centre de Référence de la drépanocytose de Robert Debré (APHP)

A propos du GCS SESAN

Le GCS SESAN, Service Numérique de Santé, est un organisme de droit privé à but non lucratif. Il est au service de ses membres que sont les établissements sanitaires et du secteur médico-social public ou privé, ainsi que l’ensemble des professionnels de santé en Île-de-France. SESAN est missionné par l’Agence Régionale de Santé d’Ile-de-France pour réaliser les projets du schéma directeur des systèmes d’information.

La somme des expertises déployées par SESAN permet aux acteurs de santé de profiter de toutes les opportunités offertes par l’innovation numérique et d’être plus performant dans la qualité des soins proposés. Ainsi les équipes de SESAN construisent des solutions innovantes dans le respect des normes et des standards en adéquation avec les besoins des professionnels de santé.

SESAN est le partenaire digital au service de la santé des franciliens.

télésurveillance, gcs, patient, production, numérique, télémédecine