Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Les Hôpitaux Champagne Sud en route pour une pharmacie commune

DSIH, Par Delphine Guilgot, MARDI 15 NOVEMBRE 2016 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Les GHT, une nouveauté ? Pas pour tout le monde ! Précurseurs d’une organisation de santé territoriale, les Hôpitaux Champagne Sud avaient en effet instauré, dès 2014, une direction commune aux sept établissements publics du territoire. Imaginés autour d’un hôpital support, celui de Troyes, ils s’appuyaient alors sur l’assise juridique de plusieurs GCS de moyens créés pour l’occasion. Depuis, les contours légaux ont évolué, et la pertinence de cette approche a été actée par la création des GHT.

Ils continuent donc sur leur lancée avec une avance non négligeable sur leurs homologues. Projet médical commun, mutualisation de la politique d’achats, mise en cohérence des systèmes d’information… les projets avancent à grand pas et peuvent servir d’exemple.

Michael De BlockC’est ainsi le cas pour l’harmonisation de la gestion des pharmacies. L’enjeu était le suivant : fédérer les sept pharmacies du territoire pour ne plus bénéficier que d’un seul pôle et optimiser les commandes. « Il nous fallait trouver un logiciel de validation pharmaceutique multi-établissement à connecter aux dossiers patients informatisés de sept entités juridiques différentes, capable de s’interfacer à un logiciel de gestion comptable de GCS, ainsi qu’un système de gestion des stocks unique et multisite en lien, à terme, avec les robots de dispensation dont nous prévoyons de nous équiper », explique Michael De Block, DSI du CH de Troyes et directeur de l’information numérique du GHT. Réalisme oblige, il était hors de question de tout bouleverser. « La grande majorité de nos établissements est équipée de DxCare. Le Centre hospitalier de Troyes a d’ailleurs réalisé plus de 3 millions d’investissements sur le sujet depuis quelques années. Le choix de Medasys s’est donc imposé naturellement », précise Michael De Block.

La difficulté était de récupérer des données d’écosystèmes différents, avec des numéros patients et des numéros de séjour propres à chaque établissement et de mettre le tout en cohérence pour offrir une visibilité claire aux pharmaciens. « Nous avions besoin d’une intelligence pharmaceutique commune. Medasys a accepté de relever le défi, et son pôle R&D a réalisé les développements nécessaires pour faire de son logiciel DxPharm un DxPharm territorial. Cela a demandé plus d’un an de travail à nos équipes. Aujourd’hui, le développement est en cours et devrait prendre six mois, avec un démarrage pour les trois premières pharmacies au 1er trimestre 2017 », souligne Michael De Block.

Un partenariat qui semble rassurer le GHT. « On va disposer d’un système sur mesure à la française, avec un éditeur qui a bien compris la complexité du projet. Il nous faut en effet être prudents : on ne peut pas faire n’importe quoi concernant le circuit des médicaments », confie Michael De Block.

medasys, numérique, dxcare, pharmacie, gcs, logiciel, pharmaceutique