Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Télémédecine : un congrès centré sur les usages

DSIH,@lehalle, MARDI 06 DéCEMBRE 2016 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Pour son 9e Congrès, organisé les 1er et 2 décembre derniers à Paris, la Société française de télémédecine (SFT Antel) a souhaité mettre en avant les pratiques concrètes de soins soutenues par la télémédecine.

Son président, le Pr Thierry Moulin, chef du service de neurologie au CHU de Besançon, a rappelé en ouverture de l’événement combien les médecins pionniers et promoteurs de la télémédecine en France sont attachés « au service médical rendu et à une télémédecine clinique au service de l’usager ».

ouverture congres

La société savante, née il y a près de dix ans, s’est d’ailleurs structurée de manière à travailler en partenariat avec une vingtaine de sociétés savantes de disciplines, dont un bon nombre de représentants ont pris la parole au cours de ce congrès. Radiologues, cardiologues, neurologues, néphrologues, gériatres… pour ne citer qu’eux, ont notamment réalisé un exercice de bilan des priorités nationales définies en 2011 par la DGOS. La plus grande diversité était également au programme des plus de 50 communications orales et affichées qui ont nourri la réflexion des participants : elles feront l’objet d’une publication dans la revue European Research in Telemedicine, a précisé Thierry Moulin.

La SFT développe cette même démarche de partenariat avec l’ensemble de l’écosystème : ordres professionnels (et Thierry Moulin souligne que l’ordre des sages-femmes a rejoint la SFT), industriels, chercheurs et professionnels des sciences humaines. L’organisation d’un atelier « Approches éthiques des pratiques de télémédecine » a d’ailleurs été tout particulièrement appréciée cette année.

télémédecine, antel