Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Territoires >

Donneurs d’ordre/prestataires : une charte pour mettre de l’huile dans les rouages

DSIH, MERCREDI 20 JUIN 2012 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Après trois ans de discussions, une « charte des Bonnes pratiques en Système d’Information de Santé » vient d’être présentée à l’occasion d’une conférence de presse organisée dans les locaux de la FHF. Que recouvre-t-elle ?
Les groupements professionnels des prestataires en systèmes d’information de santé (LESISS, ASINHPA et Syntec Numérique*) ont validé avec la Fédération Hospitalière de France un document de 4 pages visant à améliorer les relations entre prestataires et donneurs d’ordre sur le terrain de l’interopérabilité. 

Comme le relève Bernard d’Oriano, administrateur de LESISS, « l’interopérabilité en santé, c’est à la fois ce qui coûte et ce qui fâche ! ». 
Le texte vise avant tout à mobiliser les acteurs autour des efforts de transparence à entreprendre de part et d’autre pour en finir avec des projets qui débouchent régulièrement sur des tensions dues à des défauts d’interopérabilité. C'est-à-dire, côté établissements, des cahiers des charges irréalistes, et côté fournisseurs, des promesses impossibles à mettre en œuvre !
Les engagements mutuels auxquels invite la charte seront d’autant plus faciles à tenir qu’ils s’appuient sur des référentiels concrets - cadre d’interopérabilité de l’ASIP Santé et Guide d’interopérabilité élaboré par Interop’Santé – qui devraient documenter précisément à la fois les cahiers des charges et les réponses aux consultations. 
Cette charte encourage également les prestataires à nommer un « correspondant de l’interopérabilité » et à préciser, au sein de la maîtrise d’ouvrage » l’identité d’un porteur de projet interopérabilité.
Cette première mouture n’est pas figée, préviennent ses signataires. D’abord parce qu’elle doit être confrontée au « terrain », mais aussi dans la mesure où ils souhaitent vivement que la dynamique soit rejointe par tous les acteurs concernés : des autres fédérations d’établissements aux organisations représentant les utilisateurs en passant par les agences institutionnelles.
La liste des entreprises signataires et des organisations de soutien sera publiée sur un site encore en construction : www.bpsis.org.
D.L.

*Les Entreprises des Systèmes d’Information Sanitaires et Sociaux, l’Association des Structures d’Informatique Hospitalière Publiques Autonomes.

lesiss, hospitalière, asip, fhf, syntec, pra