Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Son et image au programme pour le Smur nantais

DSIH, Par Delphine Guilgot, MARDI 02 MAI 2017 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Sur les traces de la société Assistance Ambulance, le Samu 44 va prochainement s’équiper de lunettes connectées pour améliorer la prise en charge des urgences sur le territoire. Une plus-value pour les patients comme pour les acteurs de santé, selon Charlie Clouet qui suit le projet chez Assistance Ambulance.

Différentes expériences ont convaincu Patrick Youx, le directeur d’Assistance Ambulance, de s’équiper de la solution mains libres de vidéoconférence mobile sur lunettes connectées, Xpert Eye, développée par la société bretonne AMA. D’abord parce qu’elle a montré sa pertinence lors de tests de plans d’urgence Novi (Nombreuses Victimes). « Lors de l’un d’eux, trois médecins sur le terrain étaient équipés des lunettes et pouvaient ainsi retransmettre les images en direct vers la salle de crise. Pour des professionnels habitués à naviguer à l’aveugle, voir ainsi l’ampleur de l’événement est une révolution », explique Charlie Clouet. Disposant d’un kit complet comprenant les lunettes, le smartphone, l’accès à la plateforme sécurisée et l’assistance technique, la société d’ambulance a réalisé des tests complémentaires avec SOS Médecins, eux aussi concluants.

« Les lunettes connectées sont une plus-value pour le patient en lui permettant de bénéficier d’un œil médical supplémentaire. Pour les ambulanciers, c’est une sécurité de plus, notamment lorsque l’intervention est éloignée d’une agglomération. 30 minutes en situation d’urgence, cela peut être très long », confirme l’ambulancier.

« Maintenant, pour utiliser cette nouvelle technologie en réel, il nous fallait quelqu’un en face pour recevoir les images, nous donner un avis d’expert et guider nos gestes au besoin », confie-t-il. « Lorsque nous avons impliqué le Samu 44 dans l’aventure, l’idée était qu’il puisse répondre à nos appels. Conquis par le produit, il a décidé de s’en équiper également », continue-t-il. Aujourd’hui, le projet a obtenu l’autorisation de l’ARS. Il ne manque plus au Samu qu’un navigateur compatible pour accéder à la plateforme sécurisée. Et bientôt, le Smur 44 et les ambulances Assistance Ambulance pourront communiquer avec le son et l’image. « Si la technologie n’est pas forcément vouée à être utilisée sur toutes les interventions, elle s’avérera néanmoins particulièrement intéressante dans plusieurs cas, comme les suspicions d’AVC ou les accouchements difficiles », conclut l’ambulancier.

urgences