Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Focus Konica Minolta sur les besoins des GHT liés à la production documentaire

DSIH, Propos recueillis par Bruno Benque, MARDI 09 MAI 2017 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Dans un environnement logiciel disparate lié à la constitution des GHT, la gestion documentaire doit gagner en efficience. Konica Minolta présentera sur le Salon HIT trois cas clients illustrant les besoins des établissements sur ce thème. Éliane Richard, responsable du marché de la santé pour ce constructeur, nous explique en détail ces exemples.

Konica Minolta sera présent au Salon HIT sur le stand E74 et présentera son offre complète de solutions pour la gestion des données médicales et administratives liées au patient ainsi que des documents de back-office.

Une plateforme unique de GED transverse

Eliane_RICHARDCes solutions permettent aux établissements de santé et aux GHT d’améliorer leur efficience autour du patrimoine informationnel. Lors du Salon HIT 2017, trois focus seront réalisés avec des clients pour lesquels l’éditeur déploie son savoir-faire. « Le premier focus mettra en exergue notre GED transverse, une plateforme unique et commune à tous les adhérents du GHT offrant une solution de numérisation, de stockage et d’archivage des documents, déclare en préambule Éliane Richard. Ils ont ainsi la possibilité de travailler de façon collaborative, notamment sur les éléments de facturation du groupement. »

Une intégration respectant la réglementation sur l’hébergement des données de santé

Ce processus est accompagné d’un circuit de validation associé à un outil de gestion de workflow et de risque, avec le parafeur et la signature électronique. Pour la gestion de la chaîne comptable en lien avec PES V2 notamment, cette solution entre formellement dans le cadre réglementaire. « Dans un environnement logiciel disparate, poursuit-elle, cet outil unique intègre les informations des différents établissements du GHT, grâce à l’association de la solution OnBase de l’éditeur Hyland et du pilotage de sa mise en œuvre par Konica Minolta. Cette intégration respecte la réglementation liée à l’hébergement applicatif et des données de santé, de même que le tiers télétransmission avec authentification forte. » Un partenariat a également été formalisé avec d’autres éditeurs afin d’appréhender cette plateforme, en particulier sous l’angle des contraintes liées à la gestion des risques.

Pour une gestion de la chaîne des achats optimisée

Le deuxième cas client qui fera l’objet d’un focus traitera de la dématérialisation des factures déposées dans le portail Chorus Pro. « Nous avons recueilli les besoins exprimés par cet établissement de pouvoir disposer d’une solution de dématérialisation et d’archivage des factures d’achat, précise Éliane Richard. Cette demande incluait également le traitement de ces factures jusqu’à leur comptabilisation et la gestion des éventuels litiges avec les fournisseurs. Il s’agit enfin d’uniformiser et d’optimiser les process de traitement des factures d’achat. »

Accompagner les établissements au changement dans les organisations

L’ensemble des fonctionnalités incluses dans la plateforme Konica Minolta favorise la productivité globale des fonctions administratives dans le cadre des GHT. L’automatisation des workflows ainsi que la gestion des litiges liés aux achats et aux demandes d’avoir vont dans ce sens. « De plus, les profils sont implémentés de façon suffisamment fine pour définir clairement, en amont, les autorisations d’ouverture ou d’écriture, conclut-elle. La MAP de gestion des risques liée à la production documentaire est ainsi très formalisée. Enfin, les évolutions des organisations engendrées par ces nouveaux usages nécessitent un accompagnement au changement que Konica Minolta prend en charge. » 

Mettre à disposition des espaces collaboratifs et favoriser la circulation documentaire

Les contraintes réglementaires vont obliger les établissements composants les GHT à intensifier les espaces collaboratifs et à fluidifier les échanges documentaires. En attendant, via la mise en place de nouveaux schémas directeurs informatiques pour standardiser l’utilisation des mêmes logiciels de GEF, de GAM et de DPI, les établissements vont vivre des périodes transitoires leur imposant de traiter, partager, versionner et archiver des documents de même typologie, mais dont les formats peuvent être différents. Les solutions logicielles préconisées par Konica Minolta sont des réponses concrètes permettant à tous les collaborateurs d’accéder à la même information, quel que soit le logiciel créateur.

Rendez-vous donc sur le stand E74 du Salon HIT pour mieux appréhender les trois cas clients qui y seront présentés.

production, archivage, logiciel, hit, dématérialisation