Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

L’interopérabilité, la bonne solution !

DSIH, Bruno Benque, MARDI 16 MAI 2017 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Priorité des autorités de tutelle, la cohérence des parcours de soins nécessite l’action coordonnée des professionnels et l’accès à des systèmes informatiques capables de dialoguer entre eux. L’interopérabilité des systèmes d’information hospitaliers est au cœur des préoccupations de Computer Engineering depuis ses débuts, lui donnant un temps d’avance à l’ère des GHT.  

À l’origine, les applications de Computer Engineering assuraient l’interopérabilité en s’intégrant aux autres applications de gestion administrative, économique et financière des établissements de santé, avant de s’interfacer avec les dossiers patients informatisés sur le champ du circuit du médicament. Computer Engineering participa alors activement à l’élaboration du standard PN13 pour les échanges de données. Aujourd’hui, Computer Engineering répond à la mutualisation des moyens des pharmacies à usage intérieur au sein des GCS et désormais des GHT, en développant des interfaces multiples permettant de faire dialoguer les applications Pharma®ou Chimio® avec plusieurs dossiers patients d’établissements différents.

Pharma® : une solution intégrée au système d’information

Pharma® s’intègre en effet au système d’information de l’établissement, pour la gestion économique et financière, voire comptable des achats et consommations. Cette application assure également la gestion administrative des patients, de leurs identités et séjours ainsi que la facturation des rétrocessions et des produits hors GHS, en plus de leurs données médicales. L’intégration avec les dossiers patients informatisés peut se faire par appels contextuels des fonctions du circuit du médicament de Pharma® depuis le dossier du patient ou par échanges standardisés PN13, dans le cas d’une répartition des étapes du circuit du médicament entre le dossier patient et Pharma®.

De nombreuses interfaces permettant de pousser plus loin l’automatisation

L’intégration de Pharma® concerne ensuite les processus extra-établissements, par des échanges EDI avec les fournisseurs dans le cadre de l’approvisionnement. La solution gère également les traitements des patients par une communication formalisée avec leur dossier pharmaceutique. Mais Computer Engineering va encore plus loin dans l’automatisation avec la mise en place de nombreuses interfaces pilotant des outils de stockage dynamiques de produits tels les stockeurs, les robots de dispensation globale ou les armoires de service sécurisées. Ces interfaces gèrent également des robots de dispensation nominative ou de préparation des doses à administrer. À ce jour, l’intégration est opérationnelle avec la plupart des solutions disponibles en France.

Gérer la chaîne de sous-traitance des chimiothérapies

Selon la même philosophie, les solutions Chimio® et Bloc® de Computer Engineering sont interfacées avec les dossiers patients pour partager les données à afficher dans le plan de soins. Pour Chimio®, les échanges d’informations nécessaires à la sous-traitance de la préparation des poches de chimiothérapie entre différents sites sont assurés par un système de passerelle de communication.

Toutes ces solutions facilitent l’approche transversale du suivi dans tous les types de structure d’accueil : médecine de ville, hospitalisation conventionnelle, HAD, médecine ambulatoire, soins de suite et de réadaptation, unité de soins de longue durée ou Ehpad.

computer engineering, engineering, gcs, interopérabilité, parcours, hospitaliers, circuit du médicament, médicament, médecine, patient, dispensation


VIDAL