Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Le volet numérique du programme Paerpa : décevant… mais riche d’enseignements

DSIH, @lehalle, MARDI 16 MAI 2017 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

La Drees (1) vient de publier un rapport d’évaluation du programme Paerpa qui ne manque pas d’aborder la part prise par l’outillage en systèmes d’information dans les résultats de l’expérimentation.

Rappelons l’enjeu de ce programme « Personnes âgées en risque de perte d’autonomie » : mettre en œuvre de nouvelles pratiques professionnelles pour optimiser le parcours de santé des personnes âgées de plus de 75 ans dont l’état de santé risque de s’altérer, mais aussi évaluer les différents modes d’allocation de ressources nécessaires pour ces prises en charge. Il concerne potentiellement un Français sur cinq parmi lesquels 85 % souffrent d’au moins une pathologie.

Trois enseignements

Globalement, les rapporteurs mettent en avant « l’engagement de dynamiques territoriales positives […] et certaines réalisations produisant des effets encourageants », sans pour autant oublier de souligner que « la poursuite de l’effort apparaît indispensable ». Notamment sur le plan national où l’un « des enjeux sera d’articuler les différentes politiques publiques visant l’amélioration des parcours de santé (TSN, Maia, conférence des financeurs, PTA…) ».

Côté système d’information, le rapport relève trois enseignements à tirer des expérimentations : « Tout d’abord, les outils SI ont fait l’objet d’un investissement très important. Cependant, leur mise en œuvre a été retardée et reste souvent inaboutie, ce qui a parfois de lourdes conséquences pour le développement du programme dans son ensemble. Enfin, d’autres outils que ceux prévus initialement ont été développés efficacement pour répondre aux besoins exprimés localement. » 

20 % du budget pour les SI

Dans la plupart des cas, en effet, la feuille de route des expérimentations a intégré le développement de SI ad hoc, avec, le plus souvent, un financement qui peut atteindre 20 % du budget fixé au lancement du programme.

Le rapport analyse, exemples à l’appui, les difficultés rencontrées notamment pour la dématérialisation des PPS (Programmes personnalisés de soins). Ce qui lui permet de relever un point d’attention important : « Le passage à un outil collaboratif n’est pas que la transposition technique de dossiers personnels vers des dossiers partagés, mais implique un temps d’adaptation et d’apprentissage sur la rédaction de dossiers partagés. »

Il observe aussi « l’intérêt spécifique et l’engagement que peut susciter le fait de développer des outils SI au niveau local, en réponse aux besoins exprimés des acteurs du territoire ». Il cite à cet égard des initiatives prises à Paris et dans les Hautes-Pyrénées qui ont porté leurs fruits grâce à une « démarche de conception ascendante, par concertation et réflexion collective sur les besoins ».

(1)  Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques.

Télécharger le rapport (72 pages) : http://drees.social-sante.gouv.fr/etudes-et-statistiques/publications/documents-de-travail/serie-etudes-et-recherche/article/evaluation-qualitative-paerpa-rapport-final

numérique, parcours


VIDAL