Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Automesure tensionnelle, congrès de l’ESH (Milan) : les utilisateurs de l’application web Hy-Result® l’adoptent facilement et lui font confiance (Communiqué)

Hy-Result, MERCREDI 21 JUIN 2017 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Pour la troisième année consécutive, les médecins concepteurs de l’algorithme Hy-Result® présentent de nouveaux résultats de leurs recherches au Congrès de l’European Society of Hypertension (ESH), à Milan, le 19 juin. Les dernières données portent sur l’avis des utilisateurs de l’application Hy-Result® en mode web (1).

L’algorithme Hy-Result® d’interprétation automatique des résultats de mesure de pression artérielle est un système original permettant aux patients qui pratiquent l’automesure tensionnelle au domicile (soit 50 à 60 % des patients hypertendus en Europe) de respecter le protocole d’automesure et de mieux comprendre leurs résultats. C’est un système d’aide à la décision conforme aux recommandations scientifiques. L’algorithme combine les résultats d’automesure du patient, ses données de profil clinique et les recommandations (informatisées) de l’ESH (2). Le résultat est restitué sous la forme d’un compte rendu PDF comprenant un graphique qui récapitule les mesures, avec calcul des moyennes, et des messages textes rédigés pour le grand public par un comité d’experts internationaux de l’hypertension artérielle (3). Sa validité scientifique a fait l’objet d’une étude clinique publiée dans Blood Pressure Monitoring Journal (4). Depuis son lancement, début 2015, la web application Hy-Result® a généré 24 000 comptes rendus (16 000 en 2016 et 8 000 en 2017 de Janvier à Mai).

Les résultats présentés le 19 juin 2017 au congrès de l’ESH à Milan portent sur les avis de 194 utilisateurs répartis en deux groupes : -87 patients vus dans deux centres d’excellence ESH d’hypertension artérielle (Hôpital européen Georges Pompidou à Paris, en France, et Clinique Universitaire Saint-Luc à Bruxelles, en Belgique) -107 internautes utilisateurs de l’application en langue française sur le site http://www.monhypertension.com.

Ces deux groupes ont des caractéristiques différentes : le premier est composé de patients hypertendus utilisateurs de Hy-Result® sur recommandation du médecin hospitalier ; le second, d’internautes qui ont pu découvrir l’enquête en dehors d’un contexte médical et dont seuls 20 % environ ont déclaré prendre un traitement anti-hypertenseur. De plus, les médecins traitants du groupe des internautes recommandaient moins l’automesure que ceux du groupe hospitalier de référence (43 % vs 86 % respectivement; p<0,001). Les réponses analysées sont issues d’un auto-questionnaire en ligne de 24 questions fermées, indépendantes, auxquelles les utilisateurs répondaient de façon anonyme (et en aveugle des médecins recommandant l’applicatif pour ce qui concerne les patients recrutés en milieu hospitalier). Plusieurs dimensions ont été étudiées.

Ergonomie du système Les avis sur la facilité d’utilisation (ergonomie informatique et compréhension des messages édités dans les comptes rendus) sont nettement favorables dans les deux groupes (99 % et 97 % respectivement, sans différence significative). Ce résultat très positif s’explique par le fait que la mise en place de la solution a tenu compte de l’opinion des utilisateurs dès sa conception.

Confiance dans le système Seuls 3 % des internautes ont déclaré ne pas avoir confiance dans le système (versus 1 % dans le « groupe hôpital », différence non significative). Ce très faible pourcentage de défiance dans le groupe des internautes surprend. « Je ne m’attendais pas à ce que le degré de confiance de la part du groupe internautes s’avère comparable, et si élevé, à celui du groupe de patients suivis à l’hôpital qui fait référence. En effet, dans notre étude, l’incitation à utiliser le logiciel ne provenait pas d’un médecin traitant, du moins à notre connaissance, pour le groupe des internautes. Beaucoup d’applications e-santé dans le domaine de l’hypertension sont de qualité médiocre et on peut craindre que les internautes utilisent des systèmes insuffisamment fiables. Idéalement, l’utilisation des nouvelles technologies devrait se faire suivant le conseil des professionnels de santé et non pas via les publicités ou les moteurs de recherche. Nous devrons analyser plus finement ce type de résultat », déclare le Dr Nicolas Postel-Vinay, investigateur principal de l’étude.

Relations avec les médecins traitants Concernant le lien médecin/patient, l’enquête apporte des données nouvelles et plutôt rassurantes : 44 % des hypertendus vus en milieu hospitalier ont communiqué leur compte rendu à leur médecin généraliste (tous ont également communiqué avec le spécialiste selon le protocole appliqué à ce groupe) ; la proportion est comparable (36 %, non différemment significative p = 0,24) dans le groupe internautes. En outre, 92 % des médecins généralistes à qui ce groupe a transmis le compte rendu Hy-Result® l’ont jugé utile (versus 7 % qui ne l’ont pas regardé et 1 % qui ont déconseillé au patient l’usage de Hy-Result®).   Or il est essentiel de concevoir des outils rapprochant patients et médecins.

Taux de réutilisation 78 % des patients vus à l’hôpital et 55 % des internautes déclarent qu’ils vont continuer à utiliser Hy-Result®. Le moindre pourcentage dans le groupe internaute (différence significative p < 0,001) s’explique probablement par la différence de composition des groupes : les internautes sont un peu plus jeunes, moins hypertendus et prennent moins de médicaments anti-hypertenseurs ; ils ont donc, logiquement, moins besoin d’inscrire Hy-Result® dans leur quotidien.

 

Pour connaître la composition du conseil scientifique, voir www.hy-result.com 

médecins, hospitalier, clinique, artérielle, patient