Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Les médecins experts donnent de la voix

DSIH, Par Delphine Guilgot, MARDI 12 SEPTEMBRE 2017 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

La reconnaissance vocale, une belle utopie ? C’est ce que certains pensent encore. Et pourtant, la technologie a bel et bien évolué en quelques années – intégrant les technologies de réseaux neuronaux – pour devenir un outil de premier plan au cœur des métiers et des pratiques, dans la santé notamment.

Efficacité optimale, prise en main immédiate, reconnaissance à 100 % des termes médicaux… Les avantages sont nombreux. Le Dr Emmanuel Jimenez, médecin expert, se félicite par exemple du gain de temps offert par la solution Dragon Medical Practice Edition de Nuance. Œuvrant pour des compagnies d’assurances, sa mission est de cerner la réalité des sinistres et d’en évaluer les préjudices pour les assurés. Son temps se partage entre rendez-vous et rédaction des expertises. Une place idéale pour juger de l’intérêt de l’outil.

« En quelques années, j’ai observé les progrès réalisés. Concrètement, l’usage de la reconnaissance vocale me permet de rédiger 80 % de mes rapports. Il ne me reste plus qu’à ajouter la touche finale en rétablissant l’orthographe exacte des noms propres ou en rectifiant les quelques fautes d’accord. » Il gagne ainsi d’abord en rapidité. Finis les dossiers bloqués plusieurs semaines dans le bureau des secrétaires, quand il fallait s’en remémorer les détails pour les finaliser. Aujourd’hui, dans 50 % des cas, l’assuré repart de son rendez-vous avec une copie du dossier. Mais ce qui, surtout, a changé, c’est la relation humaine. Non, la technologie ne déshumanise pas les échanges, bien au contraire. « En m’écoutant dicter, les assurés prennent conscience de leurs propos, posent des questions complémentaires, reviennent sur des points à préciser. L’échange n’en est que meilleur. Le travail en temps réel permet de limiter les erreurs de compréhension ou les approximations et les allers-retours a posteriori », explique-t-il. Les assurés apprécient.

Le Dr Jimenez intervient également pour les établissements de santé dans le cadre de l’assistance à l’expertise médicale et judiciaire. Ici, les dossiers font plusieurs centaines de pages. « La reconnaissance vocale me permet d’aller beaucoup plus vite qu’une saisie sur clavier. »

Dans son activité, le Dr Jimenez est accompagné de bout en bout par Oceatech, partenaire certifié Nuance depuis une dizaine d’années. Le praticien a ainsi été formé aux nombreuses fonctionnalités de l’outil et conseillé dans ses choix d’équipement. Un ordinateur calibré aux exigences de la reconnaissance vocale est nécessaire, et un micro de qualité permet de travailler dans les endroits les plus incongrus – et bruyants –, comme un hall d’aéroport.

nuance healthcare, medical, médecins, dragon medical, reconnaissance vocale


VIDAL