Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Convergence des SIH territoriaux : définir les règles juridiques et les moyens alloués

DSIH, Propos recueillis par Bruno Benque, MARDI 17 OCTOBRE 2017 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Harold Juillet, Directeur Général de Cerner France, nous fait part de ses réflexions quant aux conditions du succès dans la mise en place des systèmes d'information au sein des GHT. Pour lui, il faudra satisfaire à deux conditions majeures.

Harold JuilletLorsqu'on évoque les systèmes d'information dans le cadre des GHT, on pense tout d'abord à la réussite de la convergence. Mais pour Harold Juillet, cette condition nécessaire n'est pas suffisante. 

Les décideurs manquent d'informations d'ordre juridique précises

Car les établissements de santé, au sein des GHT, vont devoir initier, maintenant que leur projet médical partagé est concrétisé, une contractualisation avec les industriels en vue de la mise en œuvre d'un système d'information hospitalier (SIH) au niveau du territoire. « J'en ai discuté avec plusieurs directeurs d'établissements de santé, souligne-t-il. Ils sont unanimes pour éclaircir le cadre juridique régissant leurs droits et devoirs dans le champ des marchés publics. Les tutelles pourraient dès lors éditer des directives, voire un livre blanc, afin de les aiguiller sur les contraintes juridiques relatives à l'extension territoriale des SIH. Je crois que ce manque d’information ou de communication représente un frein à la mise en œuvre de leur projet médical partagé.»

Une stratégie d'acquisition de solutions en concordance avec les moyens de chacun

La deuxième condition de succès est liée aux moyens humains et financiers qui seront alloués aux établissements pivots, sur qui repose une grande partie des responsabilités. « C'est un grand changement pour les hôpitaux secondaires aussi, poursuit-il. On leur enlève, quelque part, certaines de leurs prérogatives et ils s'interrogent sur l'autonomie qu'on leur laissera pour mener leur politique de développement. Il est aujourd'hui temps de passer à la phase concrète et d'adopter une stratégie d'acquisition de solutions en cohérence avec les moyens de chacun. » Reste que, sur le plan organisationnel, les GHT ne sont pas tous au même niveau, certains établissements pivots ayant évolué dans le sens souhaité afin de mettre à jour des GHT en cohérence avec les attentes.

Ouvrir les GHT au privé non lucratif

De la même manière, les hôpitaux supports pratiquant une bonne gestion financière auront les moyens de développer un système d'information en bonne santé. « Nous allons peut-être assister ainsi à une fracture numérique dans l'environnement hospitalier, déclare Harold Juillet. C'est la raison pour laquelle le gouvernement doit envoyer un signal fort à la communauté sanitaire, notamment dans le cadre du nouveau plan de financement de l’e-santé. » Cerner anticipe d'ailleurs déjà cette évolution. « Nous envisageons l'étape suivante qui se matérialisera, à mon sens, par l'évaluation de la densité du territoire ainsi que par l'ouverture des GHT au privé non lucratif, conclut-il. La dotation des moyens se fera à travers la responsabilisation du territoire, en lien avec son contexte propre. Et dans cette perspective la mixité des modèles économiques dont celui par capitation est, je crois, une piste à explorer. »

sih, cerner, directeur, hospitalier, établissements de santé