Vous êtes dans : Accueil > Tribunes libres >

2018 : L’aube d’une nouvelle ère pour le réseau Internet ?

Charles Blanc-Rolin, MARDI 02 JANVIER 2018 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Pour commencer cette nouvelle année, je vous propose de sortir des petits sentiers que sont nos SIH pour aller faire un tour sur l’autoroute Internet, sujet qui nous concerne tous, puisque que nous empruntons tous quotidiennement un « échangeur » pour rejoindre cette voie à grande vitesse.

Alors, l’année 2018 sera-t-elle celle de la fin de la neutralité d’Internet ? C’est effectivement une chose à craindre en voyant le résultat du vote au sein de la FCC (Federal Communication Commission, autorité en charge de la régulation des télécoms aux Etats-Unis, tout comme l’ARCEP en France), initié par son président Ajit Pai, mis en place par l’administration Trump. Trois voix sur cinq vont donc permettre l’abrogation des règles de 2015, qui imposaient jusqu’alors aux FAI (Fournisseurs d’Accès Internet) de traiter l’ensemble des flux de manière neutre et égale.
Les GAFAM et les FAI américains s’en frottent déjà les mains.

Mais quels sont les risques pour nous, usagers du réseau (peu importe notre niveau) ?

Le premier est d’entrer dans une dictature numérique, puisqu’il sera alors possible pour les FAI de restreindre l’accès à certains sites ou services pour en favoriser d’autres, comme certains pays l’ont mis en place au niveau étatique.
L’accès à certains services pourrait se voir proposé uniquement dans certains forfaits, un peu comme l’accès à Canal + par exemple.
Notre espace de pseudo liberté risque bien de rétrécir.

Le second est un frein à l’innovation énorme, puisqu’il serait alors possible aux géants déjà en place de signer des accords avec les FAI pour favoriser leurs services au détriment des nouveaux venus. Ces géants du net, qui se sont construits grâce à ce réseau basé sur des principes d’équité, vont-ils fermer les portes du royaume aux nouveaux talents susceptibles de venir leur grappiller quelques parts de marché ? Cela ne serait pas très faire-play, mais c’est en tout cas une hypothèse envisageable. Il serait donc possible pour un Google de mettre un gros chèque sur la table pour favoriser l’accès à Youtube au détriment d’un concurrent. Imaginons qu’il faille 15 secondes pour afficher une page sur le site de Dailymotion, contre un affichage instantané sur Youtube, même les plus chauvins d’entre nous vont changer de crémerie. Ne parlons même pas des start-ups, elles n’auront même pas un semblant de miette à se mettre sous la dent.

Alors, même si pour le moment l’Europe ne semble pas vouloir emprunter le même chemin, il ne faut pas oublier que techniquement, la grande majorité des requêtes qui transitent sur Internet passent par les routeurs des grands FAI américains.
De plus, la récente interview que Stéphane Richard, PDG d’Orange accordée à BFM TV, laisse clairement entrevoir sa position sur le sujet... 

Malgré ces nouvelles pas très rassurantes, je vous souhaite de bien commencer cette nouvelle année. Et si vous souhaitez approfondir sur le sujet, vous pouvez aller faire un tour sur les sites de l’EFF et la Quadrature du Net :

https://www.eff.org/issues/net-neutrality

https://www.laquadrature.net/fr/neutralite_du_Net

sih