Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

À Marseille, l’Hôpital européen fait parler les médecins (Communiqué)

Nuance, MARDI 06 FéVRIER 2018 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

La reconnaissance vocale au curseur de Nuance équipe les praticiens de l’Hôpital européen de Marseille pour permettre une meilleure tenue du DPI, produire les lettres de liaison à J-0 et aider l’établissement à absorber la croissance de son activité, de plus de 45 % depuis son ouverture en 2013. Choix stratégique pour la DSI de l’hôpital, Dragon Medical Direct de Nuance a déjà permis des gains d’efficience, notamment dans le service des urgences, qui a gagné 25 % en temps de prise en charge des patients.

Hopital_Europeen-Marseille

Envisagée en 2016 par la direction des systèmes d’information de l’Hôpital européen, la reconnaissance vocale au curseur Dragon Medical Direct (Moteur Dragon) a été mise en place pour satisfaire aux exigences de qualité et de sécurité des soins, mais aussi de performance de l’établissement. Elle améliore la tenue du dossier patient informatisé pour répondre aux enjeux du PMSI et accélère la production des lettres de liaisons à J-0, tel que le requiert le décret du 20 juillet 2016.

Aujourd’hui, les premiers résultats sont là : 77 % des comptes rendus de radiologie sont effectués à la voix, le DIM se félicite de la meilleure tenue du DPI qui rend le travail plus facile et le temps de prise en charge aux urgences a été significativement réduit.

Réduction de 25% du temps de prise en charge aux urgences

Gagner du temps sur le passage aux urgences et la prise en charge du patient est un défi permanent pour tous les établissements de santé. Chaque année, le nombre de passages augmente dans ces services, pour des soins qui ne revêtent pas toujours un caractère d’urgence. L’Hôpital européen de Marseille n’échappe pas à cette règle. « Nous recevons en moyenne 105 patients par jour. Avant d’utiliser la reconnaissance vocale nous étions en difficulté à partir de 110 patients », explique le Dr Aymeric Vasseur, médecin coordonnateur des urgences. « Aujourd’hui, on commence à ressentir la surcharge à partir de 140 patients. La reconnaissance vocale nous permet d’absorber les pics d’activité sans faire appel à des ressources additionnelles », poursuit-il.

Désormais, les dossiers patients sont remplis sans délai, en temps réel et à la voix. Ils sont réellement complétés, et les médecins y apportent plus de précisions que ne le permettait la saisie au clavier. La continuité et la sécurité du parcours du patient s’en trouvent améliorées, et le DIM gagne en efficacité.

« Notre confort de travail est optimisé, nos dossiers sont mieux tenus, le temps consacré aux patients est de meilleure qualité et l’on peut se concentrer sur les examens paracliniques sans être parasité par le fait d’avoir à remplir manuellement les dossiers », ajoute-t-il. 

Mené en collaboration avec Oceatech, partenaire historique et certifié de Nuance, le projet mené à l’Hôpital européen de Marseille est un bon exemple de la façon dont la reconnaissance vocale au curseur permet de générer des gains d’efficience.

Lire le témoignage complet de l’Hôpital européen ici.

nuance healthcare, medical, reconnaissance vocale, urgences, dpi, dragon medical, prise en charge des patients, dsi, patient, sécurité, dim