Vous êtes dans : Accueil > Tribunes libres >

En direct du 6ème Congrès National de l'APSSIS, intervention d’Advens sur le panorama de la sécurité dans le monde de la santé

Cédric Cartau , JEUDI 05 AVRIL 2018 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Poursuivant sa stratégie de développement dans la santé, les intervenants d’ADVENS nous livrent des éléments macroscopiques intéressants. Petit florilège sans prétention.

38% des utilisateurs reçoivent régulièrement des rappels de sécurité, chiffre faible. Il faudrait voir ce que recouvre ces termes de « rappels de sécurité », mais si l’on fait référence à autre chose que de simples rappels par la messagerie ou l’Intranet et que l’on cible les formations en séance voire en mode elearning, je crains que le chiffre réel soit encore plus bas.

31% des terminaux personnels des agents (ce BYOD qui nous pourrit la vie) seraient sécurisés avant usage. Il n’y aurait pas un « 3 » en trop dans le chiffre ?

Plus de 60% des équipements biomédicaux hors périmètre du focus SSI : cela ne nous étonne pas.

Des appréciations des risques réalisées dans seulement 20% des cas, là encore rien d’étonnant.

Bon après, je suis très dubitatif sur certains cas d’usage décrits par les intervenants :

  • Pister les accès au dossier médical de VIP : j’aimerai bien que l’on me dise comment on fait, il n’existe aucune définition officielle de la notion de VIP ;
  • Pister les prescriptions indues de médecins pour le compte de sa propre famille : comment le système détecte une relation familiale entre un médecin et un patient ?

Enfin, je suis surtout dubitatif sur l’efficacité d’outils de surveillance de parc qui, par définition, ne surveillent que ce qu’ils connaissent. L’outil Nexthink (puisqu’il s’agit de celui-ci) se déploie sur des PC Windows intégré dans l’AD et SCCM : manque de chance, le dernier grand malware (Conficker) est arrivé…par des postes biomédicaux inconnus de l’AD. A titre personnel, j’ai pu réaliser des requêtes croisant plusieurs sources : AD, SCCM, mon antivirus, scan nmap, etc. Et c’est dommage : les équipements qui me posent problème aujourd’hui sont justement hors scope de Nexthink.

Cela étant, la démarche a le mérite d’exister, et le concept de sécurité à 360° d’Advens est intéressant. J’aime particulièrement la notion de tableau de bord, très novatrice pour l’avoir vu en démonstration, et l’approche SIEM multi sources d’Advens mérite également que l’on s’y penche.

sécurité, advens, national, congrès national, apssis