Vous êtes dans : Accueil > Tribunes libres >

RGPD, la poudre aux yeux de Microsoft

Cédric Cartau, VENDREDI 25 MAI 2018 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

J’adore ceux qui font des promesses qu’ils savent ne jamais avoir à ternir. Genre « si je gagne au Loto, j’en donne la moitié aux amis et à la famille ». Probabilité : 1 chance sur 14 millions, y’a pas grand risque.

Dans la même veine, on apprend dans un article(1) de Numerama que Microsoft et Apple comptent appliquer le RGPD pour tous les utilisateurs de leurs services, et pas simplement les utilisateurs européens : appréciation des risques, droit à l’opposition, droit à l’effacement, etc., la totale.

C’est beau, c’est chaud et on en aurait presque la larme à l’œil devant une telle bonté spontanée…sauf qu’il s’agit bien d’une promesse qui n’engage que ceux qui y croient. Ces deux entreprises – comme toutes leurs consœurs américaines – sont soumises au Patriot Act et au Cloud Act, et les autorités américaines leur demandent de transmettre vos données, les deux PDG obéiront.

Au moins, Marc Zuckerberg est beaucoup plus pragmatique : il a récemment rattaché les données des utilisateurs hors USA et Canada à son siège aux US, ce qui les fait relever de facto de la loi américaine. J’ai un scoop : si Marc gagne au Loto, il y a peu de chance qu’il nous en donne la moitié. Il n’est pas plus malhonnête que les deux autres : il est juste moins menteur.

(1) article de Numerama

RGPD, microsoft