Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

La microbiologie sans papier à Grenoble

DSIH, Damien Dubois, LUNDI 25 JUIN 2018 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Depuis un an, le laboratoire de microbiologie du CHU Grenoble Alpes (CHUGA) déploie une chaine automatisée associée à un système d’information du laboratoire (SIL) visant à automatiser et sécuriser le laboratoire de microbiologie, ainsi qu’à gagner en productivité. Le CHUGA est parmi les premiers établissements en France à être ainsi équipés.

L’équipe de José Eterno, responsable informatique CILAB (Cellule Informatique des Laboratoires) au CHUGA, travaille avec les biologistes à l’automatisation du laboratoire de microbiologie. « Nous avons choisi la chaine robotisée BD KiestraTM, et TDNexLabs, le SIL de TECHNIDATA. La première étape a été de décrire le workflow et de définir le cahier des charges. »

Aujourd’hui, toutes les étapes du processus ont été implémentées avec une montée en puissance progressive en termes de nombres d’examens. « Nous avons formé et accompagné les utilisateurs car il s’agit d’une vraie évolution de leur métier. Avec l’automatisation, le travail des techniciens et des microbiologistes est beaucoup moins manuel et plus orienté vers l’analyses et l’interprétation des images. » 

Automatisation et digitalisation des images, traçabilité et réduction des risques

Le CHUGA est l’un des premiers CHU à doter son laboratoire de microbiologie d’un outil permettant l’automatisation d’un grand nombre de process analytiques (ensemencement, incubation et lecture des cultures) et intégrant une connexion bi-directionnelleLes objectifs sont multiples, comme l’expliquele Dr Sandrine Boisset, Biologiste au CHUGA : « Automatiser les tâches répétitives à faible valeur ajoutée, gagner en productivité, améliorer la traçabilité et la reproductibilité des ensemencements, réduire les risques d’erreurs et de contamination. C’est un projet innovant et motivant, qui a fédéré différents corps de métier du CHUGA : services technique, informatique, techniciens, ingénieurs et biologistes. Ces avancées technologiques ont considérablement transformé notre métier ». 

Intégration des systèmes

Le principal challenge des deux partenaires a été d’intégrerTDNexLabs, le SIL de TECHNIDATA et la chaine robotisée BD KiestraTM, pour mettre en œuvre une synchronisation bi-directionnelle des écrans entre les deux systèmes. Cette connexion avancée facilite significativement le travail des équipes du laboratoire. Lors de la validation biologique sur le SIL, les microbiologistes ont ainsi accès à l’image numérisée de la gélose, stockée au niveau de la chaine. Ils peuvent effectuer une lecture digitale des médias ou demander un examen complémentaire. Dans l’autre sens, depuis la chaine robotisée, il est possible d’accéder au dossier de la demande, géré par le SIL, pour consulter des résultats complémentaires, comme ceux de l’examen direct ou de cytologie.

La microbiologie sans papier

Le SIL de TECHNIDATA propose des fonctionnalités qui répondent aux besoins spécifiques de la discipline. Le logiciel pilote l’ensemble des processus métier au sein du laboratoire, de la gestion des échantillons à la validation biologique, en passant par la définition des protocoles, l’épidémiologie ou encore l’interface avec les instruments et chaines automatisées de microbiologie.  « TECHNIDATA nous a accompagné tout au long de ce projet. Nous avons repensé ensemble l’organisation du laboratoire et optimisé le « workflow » pour tirer pleinement avantage des apports de la microbiologie sans papier. Grâce à la paillasse électronique de TECHNIDATA, le laboratoire renforce encore son niveau de traçabilité, gagne en fiabilité et en efficacité », ajoute le Dr Boisset. Pour les laboratoires souhaitant bénéficier de fonctionnalités dédiées à la Microbiologie, avec ou sans projet de robotisation, TECHNIDATA propose son SIL de microbiologie en version middleware : le middleware TDBactiLink s’interface ainsi avec le SIL existant et s’intègre facilement à l’organisation en place.

système d information, chu