Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Territoires >

Jean Debeaupuis, familier de la e-santé

DSIH, LUNDI 01 OCTOBRE 2012 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

« L’hôpital se doit d’être un acteur hors les murs », déclarait Jean Debeaupuis au Dauphiné Libéré début avril dernier. Le nouveau patron de la Direction générale de l’offre de soins (DGOS), qui s’installe à son poste ce 1er octobre, participait alors, dans ses fonctions de directeur général du CHU de Grenoble, au lancement d’une vaste expérimentation de télésanté. 

L’établissement s’est en effet allié au Réseau des insuffisants cardiaques de l’Isère (Resic 38), à Filieris, offre de santé du régime minier, et à la société de télémédecine H2AD dans le cadre d’une étude (EPIC 38, Epidémiologie Insuffisance Cardiaque) qui vise à démontrer l’intérêt d’une télésurveillance à domicile pour limiter les ré-hospitalisations en anticipant la dégradation de l’état de santé des patients. 
Jean Debeaupuis a montré son intérêt pour la télésanté en engageant, dès 2009, le CHU de Grenoble dans la constitution d’un Technopôle alpin de la santé à domicile et de l'autonomie (TASDA) qu’il a alors présidé. Cette association, créée pour faire la démonstration « grandeur nature » de nouvelles technologies et de nouveaux services favorisant la santé à domicile s’inscrit dans la démarche du Centre National de Référence Santé à domicile et autonomie, soutenue par le ministère de l’Industrie.
Le nouveau DGOS sait également que les systèmes d’information hospitaliers peuvent être mis au service des patients : le CHU de Grenoble a été distingué par les Victoires des Acteurs publics, en juillet 2011, pour son portail e-Patient offrant la prise de rendez-vous en ligne couplée à des alertes mails et SMS.
Sera-t-il en revanche plus à l’aise que ses prédécesseurs pour répondre aux assauts répétés des fédérations d’industriels (Lesiss en tête) qui dénoncent la « concurrence déloyale » des structures publiques d’informatique hospitalière ? A la tête du CHU de Grenoble depuis 2005, il a en tout cas une vision précise de ce que recouvrent ces activités puisque la solution Cristal Net (et maintenant le projet Cristal Link) a été conçue et développée au sein de cet établissement.
DL

dgos, e santé, chu, télésanté