Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

La politique d’achats du CHRU de Nancy : préparer la performance de demain! (Communiqué)

CHRU de Nancy, JEUDI 25 OCTOBRE 2018 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

La mise en place des Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT) et leur impact sur la fonction achats des établissements hospitaliers a incité la Conférence des directeurs généraux de CHU à constituer un club des directeurs des achats des CHU. Présidé par Charles Guépratte, directeur général du CHU de Nice, la coordination opérationnelle a été confiée à Stéphanie Geyer du CHRU de Nancy. L’occasion pour la directrice des services économiques, des achats et des approvisionnements de faire le point sur la politique des achats du GHT Sud Lorraine.

Lancé en juin dernier, le club des achats se réunit tous les deux mois et a pour objectifs d’échanger sur l’organisation des achats et de la logistique des hôpitaux, mais aussi de partager autour de bonnes pratiques et des outils, d’organiser les relations avec les tutelles, de rechercher des pistes de mutualisation et d’évaluation des mesures de performance. Les travaux menés au sein de ce réseau concourent à consolider les objectifs et la méthodologie déclinés au sein du Groupement Hospitalier de Territoire Sud Lorraine.

En tant qu’établissement support du GHT Sud Lorraine, le CHRU de Nancy joue un rôle moteur dans la mise en oeuvre d’une fonction achat professionnelle génératrice de performance, au service du projet médical territorial. Sur les 390 millions d’euros d’achats du GHT en 2017, 80 % étaient portés par le CHRU.

Stéphanie Geyer pilote une équipe qui travaille à l’élaboration d’un plan d’actions achat de territoire annuel et à la convergence des marchés des 11 établissements membres : « dans ce cadre, la politique d’achat du CHRU de Nancy et plus généralement du GHT Sud Lorraine est en ordre de marche et des achats communs ont été anticipés dès l’année dernière. En 2017, sur les 8,8 millions d’euros de gains d’achats générés par les 11 établissements du GHT, 16 % sont issus d’actions communes et 50 millions d’achats ont été traités en groupement locaux et nationaux ». Plusieurs marchés sont déjà mutualisés dont la restauration (pain frais, fruits et légumes frais, produits laitiers et ovoproduits, charcuterie, produits diététiques…), les produits d’entretien, la location des matelas anti-escarres et le parc automobile. En 2019, trois segments seront plus précisément ciblés : les produits de santé, le petit matériel médical et la filière logistique.

Un exemple d’achat mutualisé : un accord-cadre pour les travaux de rénovation et de réhabilitation

Une des premières opérations d’envergure menée par le GHT Sud Lorraine concerne les achats de travaux. Dans un souci de réactivité, de proximité et de performance, le CHRU de Nancy a conclu pour le GHT un accord-cadre multi-attributaires pour les opérations de rénovation et de réhabilitation. Alloti par corps d’état et par zone géographique, la stratégie d’achat a été concertée en amont avec la fédération du bâtiment et a fait l’objet de présentation en assemblée, en amont de son lancement, notamment pour permettre aux artisans et aux PME de candidater. Un second accord cadre pour les travaux d’entretien est en cours de rédaction par le groupe expert GHT constitué, pour une mise en oeuvre opérationnelle au 1er janvier 2019.

chru, chu, hospitaliers, nice, directeur