Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Une aide préopératoire pour le chirurgien sans précédent

DSIH, Damien Dubois, MARDI 30 OCTOBRE 2018 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

DIVA est une plate-forme logicielle qui crée des représentations virtuelles de patients en fonction de leurs images médicales. Cette représentation innovante communique aux chirurgiens de manière précise la configuration spatiale des tumeurs de leurs patients.

DIVA (Data Integration and Visualization in Augmented and Virtual Environments)est un outil préopératoire permettant une planification précise des gestes chirurgicaux et réduisant à terme le nombre de complications, telles que des blessures accidentelles des vaisseaux sanguins adjacents ou une excision tissulaire inutile, tout en assurant une résection de la tumeur avec des marges de sécurité suffisantes.

Améliorer la prise de décision

À partir d’une idée originale de Mohamed El Beheiry, développée avec Sébastien Doutreligne, DIVA est le produit d’une collaboration entre l’Institut Pasteur (équipe « Décision et processus Bayesiens ») et l’Institut Curie (équipe « Imagerie et contrôle optique de l’organisation cellulaire ») avec le soutien de l’université Paris Sciences et Lettres. C’est l’un des premiers outils logiciels permettant de combiner interaction utilisateur-données, visualisation immersive et traitement de données dans le but d’améliorer la prise de décision du médecin et de réduire la fréquence des reprises chirurgicales.

Extraction immédiate des informations

Avec ses lunettes et sa manette, DIVA rend l’interaction intuitive entre le praticien (radiologue, chirurgien, anatomopathologiste…) et les images biomédicales. Il guide l’œil du professionnel et facilite l’interprétation des images IRM ou scanners, pouvant ainsi offrir une meilleure perception de l’efficacité d’un acte thérapeutique ou d’un traitement. Nous permettons enfin une extraction immédiate des informations clés pour le diagnostic : environnement d’une tumeur, mesures quantitatives de formes et de densités, cartographie 3D des vaisseaux autour d’une zone à opérer, etc.

Préparer et répéter le geste opératoire

DIVA marque une profonde rupture dans la pratique médicale, en particulier pour le cancer du sein qui nécessite une intervention chirurgicale dans au moins 93 % des cas. « La plateforme logicielle va nous permettre de préparer l’acte chirurgical bien plus finement qu’avec les scanners et autres imageries », explique le Pr Fabien Reyal, chef de l’équipe chirurgicale Cancer du sein, cancer gynécologique et chirurgie reconstructrice à l’Institut Curie et professeur à l’université Paris-Descartes (Paris V). Son équipe a fourni des centaines d’images qu’elle utilise lors des interventions chirurgicales afin de constituer un corpus.
Chaque dossier d’imagerie de patients peut également être déposé sur DIVA et ainsi être « digéré » pour constituer des images 3D de la tumeur. L’équipe chirurgicale peut dès lors préparer et répéter son geste avant l’opération, mais aussi anticiper les marges bien plus facilement qu’avec des images 2D comme seuls guides. « L’intérêt pédagogique est également gigantesque pour nos internes en chirurgie », ajoute-t-il.

diva

Utilisation de la plateforme DIVA. L’utilisateur interagit librement avec une image IRM du cancer du sein représentée en réalité virtuelle. La tumeur est indiquée en rouge.

images médicales, chirurgiens, cancer, curie