Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Le Congrès 2019 de la Sfil se tiendra les jeudi 28 et vendredi 29 mars 2019 au Corum de Montpellier sur le thème « Données de santé : évolutions, perspectives et révolutions ». (Communiqué)

SFIL, MARDI 05 MARS 2019 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

La donnée de santé est une donnée hautement sensible, ce qui confère aux traitements inhérents un devoir de sécurisation très élevé. Sous forme dématérialisée, elle peut être transmise quasi instantanément dans n’importe quel endroit de la planète avec les outils du monde numérique.

SFIL_2019

Cet état de fait présente des atouts, mais également des dangers.

Dans le cadre national des lois « de modernisation de notre système de santé » et « pour une République numérique » de 2016, les pratiques se mettent en place dans le domaine de la santé pour une circulation et un accès aux données comme au savoir, tout en tenant compte du droit des individus et de la protection des personnes physiques.

Le document numérique n’est plus seulement une copie certifiée mais il acquiert, à certaines conditions, la valeur probante d’un document original officiel. La donnée numérique est désormais produite de novo,et nous assistons à un renversement des valeurs. La donnée numérique est passée de la valeur d’une copie fiable d’un document papier à celle d’un document original.

En parallèle, l’opposabilité depuis mai 2018 du règlement européen sur la protection des données personnelles converge avec la réglementation nationale en précisant les droits des usagers et en impliquant la sécurité des données lors de leur collecte, de leur manipulation, de leur stockage, de leur échange et de leur destruction.

Dans ce contexte, nous aborderons au cours du Congrès, à partir de la réalité « sur le terrain », différents outils existants ou en développement susceptibles de faire évoluer notre mode d’exercice. Nous aborderons également le plan « Ma santé 2022 », qui fait une large part au virage numérique et au décloisonnement de l’organisation des soins.

La première session du jeudi évoquera le partage et l’échange du compte rendu de biologie médicale, et la seconde l’usage des données dans le contexte du règlement européen.

Les sessions du vendredi porteront sur l’exploitation des données numériques issues de la biologie avec un focus sur les nouveaux traitements et les outils émergents, tels que les plateformes, la blockchainou encore l’intelligence artificielle.

La veille du Congrès, mercredi 27 mars, aura lieu, sur inscription préalable, une formation sur le RGPD en biologie médicale : Mise en application, code de conduite et PIA.

Consulter le programme 

Inscrivez-vous ici 

données de santé, numérique, biologie, RGPD