Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

L’intelligence artificielle, un élément clé de la cybersécurité

DSIH, Pierre Derrouch, LUNDI 29 AVRIL 2019 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Le 19 avril dernier, l’Anssi, l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information, rendait public son rapport annuel. Guillaume Poupard, directeur général de l’Agence, y indique que « 2018 prouve une nouvelle fois que le risque numérique, loin d’être éthéré, doit être au cœur de nos préoccupations ». Ce rapport met également en avant la place de l’intelligence artificielle pour faciliter la détection des attaques informatiques.

Cybersecurite_Ikare

Président du conseil scientifique de l’Anssi, professeur en sécurité informatique et en cryptographie à l’Insa de Rennes, Gildas Avoine explique dans ce rapport annuel que l’intelligence artificielle et les perspectives qu’elle pourrait offrir en matière de cybersécurité figure au rang des cinq grands défis que les experts de la sécurité numérique auront à relever au cours des prochaines années. Mais l’intelligence artificielle constitue déjà la matrice de solutions de cybersécurité. C’est le cas d’IKare, scanner de vulnérabilité, et de Reveelium, outil SIEM/UEBA de détection de malwares, de virus et d’APT. Ces deux outils ont été mis au point par ITrust, éditeur de technologies en sécurité informatique, spécialiste SOC/SIEM et leader dans les détections des cybermenaces inconnues viale machine learninget l’intelligence artificielle. Celui-ci propose d’ores et déjà une nouvelle version d’IKare. 

Une version fortement upgradée

La solution de monitoring des vulnérabilités informatiques, proposée en mode VM (virtual machine), SaaS, on premise ou managé (MSSP), s’est enrichie de nombreuses fonctionnalités : une page d’accueil avec présentation synthétique des vulnérabilités du SI, une reconnaissance optimisée des Web apps, une contextualisation CSRF pour l’envoi de formulaires, un système de visualisation des scans authentifiés, un durcissement de la politique de mots de passe et l’ajout d’un nouveau scanner Web app. « Les équipes d’experts ITrust ont fait évoluer IKare pour répondre de manière optimale aux problématiques remontées par les clients et les accompagner toujours plus loin dans la sécurisation de leur système d’information », rapporte Jean-Nicolas Piotrowski, fondateur et PDG d’ITrust.

L’éditeur annonce un ensemble d’optimisations d’envergure. Du côté performance, on peut retenir la consolidation centralisée des Web apps, la présentation des vulnérabilités résolues dans l’en-tête du rapport, l’optimisation de la découverte des machines sur le réseau ou encore le durcissement de la configuration du serveur Web IKare selon les critères CSPN. Du côté logiciel, la liste des améliorations est encore plus longue : génération de jetons CSRF, optimisation de la détection des scans zombies, système de notification lorsque le délai d’attente Nmap est dépassé, filtrage des devices selon les catégories de vulnérabilités, pour ne citer qu’eux.

Pour retrouver l’intégralité de ces nouveautés et tester gratuitement la solution, il suffit de suivre le lien www.itrust.fr/version-gratuite-ikare


À propos d’ITrust

Créé en 2007, ITrust, acteur majeur en cybersécurité, mène des activités de services (conseil, audit, MSSP) et d’édition de logiciels innovants en cybersécurité. La société européenne – basée à Labège (près de Toulouse) et implantée à Paris (Issy-les-Moulineaux) – dispose de ses propres centres de sécurité. Avec un portefeuille de plus de 300 clients, elle emploie 80 collaborateurs à Toulouse, Bordeaux, Paris et New York. www.itrust.fr

Suivez ITrust sur :

Blog https://www.itrust.fr/blog/ 

Twitter https://twitter.com/ITrust_France 

YouTube https://www.youtube.com/user/ITrustFrance/ 

LinkedIn https://www.linkedin.com/company/itrust-security_2/ 

sécurité, numérique, attaques informatiques, itrust , ikare