Vous êtes dans : Accueil > Actualités > E-Santé >

Formation DPO certifié : Almaviva Santé s’implique dans la démarche de conformité au RGPD

Propos recueillis par Pierre Derrouch, LUNDI 03 JUIN 2019 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Afin d’assurer une gestion des données à caractère personnel conforme au RGPD, le groupe Almaviva Santé qui compte 34 cliniques – 17 en Île-de-France et 17 en région Sud – s’est doté de deux data protection officers : Vincent Lermigny pour la région Île-de-France et Gwendoline Simon pour la région Sud. Tous deux ont suivi avec succès la formation DPO certifié délivrée par DSIH Formations. Témoignage de Vincent Lermigny.

Pour quelles raisons avez-vous souhaité suivre la formation DPO certifié ?

Vincent-LermignyAprès avoir occupé plusieurs postes au sein du groupe Almaviva Santé, j’ai pris mes fonctions de DPO le 1er janvier 2019. Il me semblait indispensable d’être formé au RGPD pour pouvoir exercer pleinement ce nouveau métier, même si sur le papier j’avais déjà les compétences requises dans les domaines juridique, de la qualité et des systèmes d’information. J’ai en effet été DSI de la clinique Sainte-Thérèse du groupe, à Paris, de 2015 à 2018.

Quels conseils donneriez-vous à un futur candidat pour réussir son examen ?

Même si le formateur est pédagogue et aide largement les candidats à s’approprier le RGPD, il est important de bien se préparer en amont. La formation est dense, et l’examen assez difficile. Il serait téméraire de se lancer dans une telle certification sans une connaissance minimale du sujet.

Pourquoi le groupe Almaviva Santé a-t-il opté pour les formations interentreprises proposées par DSIH Formations ?

L’organisme est réputé pour la qualité de ses formations certifiantes relatives aux systèmes d’information de santé. Il était important pour nous de pouvoir nous engager auprès d’un organisme dans lequel nous avons confiance.

Quel bilan tirez-vous de votre participation à la formation ?

Le bilan est positif. La formation permet de rencontrer des professionnels d’autres secteurs d’activité et d’échanger nos points de vue, mais aussi nos façons de travailler. Le formateur a également éclairci des zones d’ombre du RGPD, avec des exemples concrets et ses propres expériences professionnelles, ce qui nous a permis de mieux appréhender la manière d’appliquer le RGPD sur le terrain.

Envisagez-vous de passer d’autres certifications ISO ?

Maintenant que je suis certifié DPO, j’envisage de préparer ultérieurement les certifications ISO 27001 sur le management de la sécurité des systèmes d’information ou 27005 sur la gestion des risques liés à la sécurité des SI. Ces deux certifications me paraissent intéressantes. Elles peuvent être complémentaires de la certification DPO.

Quelles perspectives vous ouvre la certification DPO sur le plan professionnel ?

Être certifié DPO procure un gage de qualité et donc de crédibilité dans le métier. Nous accompagnons des directeurs d’établissement, déjà très sensibles à la qualité, sur la mise en conformité de leur structure au RGPD. Il est important qu’ils puissent nous faire confiance. La certification DPO aide à intégrer plus rapidement la notion de qualité. Elle donne aux directeurs l’assurance de pouvoir compter sur un professionnel qualifié qui pourra les aider grâce à une bonne connaissance du terrain et à une certification délivrée par un établissement agréé.
À titre personnel, cette certification me rassure et me conforte dans mon métier de DPO. Elle m’aide à accompagner les cliniques d’Île-de-France du groupe Almaviva Santé.
Enfin, pouvoir travailler avec Gwendoline Simon, également DPO certifiée, dont le profil est plutôt juridique alors que je suis davantage IT, permet de croiser nos interprétations du RGPD. Cela apporte une vraie complémentarité au groupe. 


Prochaine session : du 24 au 28 juin 2019 à Paris.

Pour en savoir plus, cliquer ICI.

RGPD, formation, dsih, sécurité