Vous êtes dans : Accueil > Actualités > >

Des détenus téléconsultés à Nancy

DSIH, MERCREDI 19 DéCEMBRE 2012 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Les détenus de la prison de Nancy-Maxéville dont une chirurgie est programmée ne sortent plus vers le CHU pour leur consultation pré-anesthésique. Grâce au service Odys, il bénéficient d'une téléconsultation en bonne et due forme.

Après la télémédecine, avec le service de téléimagerie T-Lor (plus de 10 000 actes entegistrés), les webconférences avec Lorrconf, ou les admissions en SSR avec Imad, le GCS Télésanté de Lorraine lance aujourd'hui Odys, destiné à réaliser un service de téléconsultations haute qualité en milieu pénitentiaire.

Le Pr Hervé Bouaziz, chef de service d'Anesthésie Réanimation du CHU de Nancy, et très impliqué dans les initiatives de simplification de l'accès aux soins, en est à l'origine. Afin d'éviter de faire déplacer au CHU les détenus de la prison de Nancy-Maxéville pour leur consultation pré-anesthésique, obligatoire avant toute intervention chirurgicale, il a eu l'idée de réaliser pour eux des téléconsultations. Au départ réalisées grâce au système Lorrconf, ces consultations à distance bénéficient aujourd'hui d'un logiciel Covalia qui, adapté aux besoins spécifiques de cet environnement, est devenu le service Odys.

Il s'agit, en pratique, pour le médecin anesthésiste, de se connecter en visiophonie avec l'Unité de Consultations et de Soins Ambulatoires (UCSA) de la prison où est présent physiquement une équipe soignante, dont un médecin qui réalise l'auscultation et les mesures de constantes vitales du patient détenu. La vidéo haute définition, avec notamment un zoom x18, permet à l'anesthésiste d'observer de façon précise ce malade et de réaliser des photos à intégrer, si besoin, au dossier patient.

Ce service devrait, en 2013, être déployé vers toutes les UCSA de Lorraine pour la pré-anesthésie et d’autres pathologies. Le projet de long terme consistera à l'utiliser pour l'ensemble des téléconsultations de la région, comme il a été utilisé pour la prise en charge des AVC en urgence ou dans les unités de dialyse.

P.C/DSIH 

covalia, logiciel, chu, anesthésie, patient