Vous êtes dans : Accueil > Actualités > >

Dispositifs médicaux, BYOD et mobilité : un enjeu de taille pour les DSI

DSIH, MARDI 19 FéVRIER 2013 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Le BYOD ou “Bring Your Own Device” n’est pas un effet de mode, mais une irréversible réalité. Quel DSI peut aujourd’hui interdire l’usage de smartphones, de tablettes, de portables, de clés USB privés dans le cadre professionnel ? Et si c’est interdit, les détours en temps de prohibition sont certainement déjà largement répandus. Ce changement de paradigme affole car il casse les réflexes classiques de la « bunkerisation »,  qui a consisté pendant des années à protéger le système d’information comme un château fort, en contrôlant finement son « pont-levis » ou son principal accès vers le monde extérieur…

En quelques années, les interconnections plus ou moins sécurisées des composants du réseau autrefois surprotégés (serveurs de messagerie, de données sensibles, accès aux applications métiers…) ont explosé, fruit d’un besoin grandissant de mobilité.

Christine PichonComme l’indique Christine PICHON, RSI du CHU de RENNES, dans le dossier consacré à la mobilité de DSIH avril : « Le fait de disposer de matériel ringard est de moins en moins compris ». Les technologies avancent. Elles offrent de plus en plus de services, tant dans le cadre privé qu’au cœur des métiers. La génération XY ne peut s’en passer et les nouveaux besoins s’expriment de façon légitime.

Cette ouverture, ce partage d’information sur toute forme de support connecté, à la demande et n’importe où est aussi vrai pour les professionnels de santé que pour les patients, ceux-ci devenant progressivement des e-acteurs de leur parcours de soins (résultats en ligne, consultation et alimentation DMP, DCC ou DP, interaction avec les SIH pour transferts de données ou rappels de RDV par exemple).

C’est aux DSI et aux RSSI de prendre en charge l’ouverture et l’échange au sein des systèmes d’information, sans perdre le contrôle de leurs aires de responsabilité en terme d’information. Des architectures d’ensemble adaptées, efficaces et sécurisées murissent et devront vite être capables de supporter ces nouveaux usages.

dsi, byod, chu, rsi, dsih