Vous êtes dans : Accueil > Actualités > >

Ambition logicielle : Un programme d’excellence au service des pépites françaises du logiciel (Communiqué)

DSIH, LUNDI 04 MARS 2013 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Fleur Pellerin a demandé aux représentants des industriels et aux acteurs publics soutenant l'innovation dans le numérique de réfléchir à un programme d'excellence pour détecter les pépites françaises du logiciel et mieux accompagner leur développement. Initié par Inria, l’institut de recherche publique en sciences du numérique, et désormais piloté par l’AFDEL, le programme national « Ambition logicielle » rassemble cet écosystème public-privé autour de catalyseurs régionaux, mobilisés au service des entreprises les plus innovantes.

Le programme « Ambition logicielle » vise à permettre aux pépites de la filière du logiciel de bénéficier localement, de façon accélérée et privilégiée, d’un ensemble de compétences et leviers financiers propices à leur développement. Ambition logicielle rassemble les acteurs publics tels que CDC-Entreprise, OSEO, le CNRS, Inria, et, aux côtés de l’AFDEL, les représentants des industriels, Syntec Numérique et le Comité Richelieu.

La vocation du programme est d’aider les éditeurs français à croître plus vite et à devenir demain des champions du numérique. Porté sur le plan opérationnel par Inria, « Ambition logicielle » sera désormais piloté au niveau stratégique par l’AFDEL et s’incarnera en la personne de Pierre-Marie Lehucher, Directeur Général de Berger-Levrault et Vice-Président de l’AFDEL.

« Ambition logicielle » se décline dans une première phase en cinq catalyseurs régionaux : Grenoble (site pilote en cours de déploiement), qui sera suivi par Bordeaux, Lille, Sophia-Antipolis et Paris (dans le cadre du projet Quartier numérique). Ils seront insérés dans les écosystèmes innovants, et structurés autour d’une coalition d’acteurs de l’innovation spécifique au territoire concerné : un pôle de compétitivité ou/et un cluster, OSEO, les écoles de commerce, les laboratoires de recherche, les acteurs du financement public… Chaque acteur du catalyseur s’engage à accompagner spécifiquement les entreprises retenues pour le programme.

Selon Michel Cosnard, Président Directeur général d’Inria : « Ambition logicielle est un pari fondé sur une conviction : l'industrie du logiciel et de l'internet français a un formidable potentiel de croissance et un rôle clef à jouer au bénéfice de l'ensemble de l'économie française. C'est le pari que les partenaires fondateurs du programme ont décidé de relever ensemble en y mobilisant leur savoir-faire et en coordonnant leurs actions. »

Pierre-Marie Lehucher précise : « Avec Ambition Logicielle, nous allons apporter aux pépites françaises un soutien de proximité, sécurisé dans la durée, au service de l’innovation et de leur développement ».

A PROPOS DE AFDEL - Association Française des Editeurs de Logiciels et Solutions Internet - www.afdel.fr

L’Association Française des Éditeurs de Logiciels et Solutions Internet, AFDEL, a pour vocation de rassembler les éditeurs et sociétés internet autour d’un esprit de communauté et d’être le porte-parole de l’industrie numérique en France. Elle compte aujourd’hui plus de 330 membres (CA global : 3,5 Mds€) répartis dans toute la France : grands groupes de dimension internationale dont les premiers français (52 % du Top 100 France en CA), PME et Start up.
L’AFDEL est membre de la FIEEC et de la CINOV (ex. CICF) et participe à la gestion de la convention collective Syntec-CICF et de l’offre de formation de branche.

Inria - www.inria.fr

Créé en 1967, Inria est le seul institut public de recherche entièrement dédié aux sciences du numérique. Au coeur des sciences informatiques et des mathématiques, les 1 800 chercheurs Inria, et leurs 1 600 collaborateurs universitaires ou des autres organismes de recherche, inventent les technologies numériques de demain. Issus des plus grandes universités internationales – plus de la moitié des chercheurs Inria sont étrangers - ils collaborent avec les acteurs de la recherche publique et privée en France et à l’étranger, et transfèrent le fruit de leurs travaux vers les entreprises innovantes. Les chercheurs des équipes Inria ont publié plus de 4800 articles en 2010. Ils sont à l'origine du dépôt de plus de 270 brevets actifs et 1013 logiciels à l’Agence de Protection des Programmes et de la création de près de 110 start-ups. Le budget primitif d'Inria s’élevait en 2012 à 229 millions d'euros dont plus 26% de ressources propres.

Suivre Inria sur Twitter : https://twitter.com/inria

 

logiciel, logiciel, numérique, national, national, logiciels