Vous êtes dans : Accueil > Actualités > >

Les start-up, part intégrante de la stratégie de Nuance

DSIH, MARDI 30 AVRIL 2013 Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Janet Dillione est directrice générale de la division Healthcare depuis 2010, et a près de 20 ans d'expérience dans l'industrie des TIC santé. Nuance communications, société pionnière de la reconnaissance vocale, évolue depuis maintenant 22 ans et emploie plusieurs milliers de personnes réparties dans les 35 bureaux de la compagnie à travers le monde. Janet nous explique, dans une interview accordée à Venture Capital Dispatch, un blog du Wall Street Journal, comment la croissance de Nuance est aussi alimentée par ses nombreux partenariats avec des petites start-up privées qui ont largement contribué à faire avancer la technologie. Depuis 2011 Nuance a décidé de mettre sa plateforme de développement (360 | Development Platform) en libre téléchargement auprès de développeurs indépendants du secteur de la santé, un élément clé de la croissance de la société.

 

 

/images/2013-04/L100_Janet_Dillione.jpgWall Street Journal: Quel est le rôle de la reconnaissance vocale dans le monde de la santé ?

Janet Dillione: Tout évènement du processus de santé part du médecin. La technologie  de reconnaissance vocale permet au docteur de remplir à la voix le dossier patient, de raconter l’historique du patient dans le langage qu'il a l'habitude d’utiliser. Ce dossier entraîne tout le reste, notamment le traitement. La division santé chez Nuance est la plus importante.

 

WSJ: Que s'est-il passé depuis que Nuance a mis sa 360 | Development Platform en libre téléchargement ?

 

J.D.: Plus de 500 développeurs de logiciels de santé l'utilisent aujourd’hui. Cela nous a donné l’occasion de découvrir des type d’applications que nous n’avons pas l’habitude de rencontrer dans cet écosystème émergent, dans la technologie mobile, la domotique, la robotique, les assistants virtuels, les technologies de communication, bien sûr, dans le domaine de la santé.

 

WSJ: Dans quel secteur de la santé les technologies vocales de Nuance seront-elles demain utilisées, mis à part dans la dictée de comptes rendus ou de courriers des médecins ?

 

J.D.: On peut citer la documentation clinique, la transcription médicale, ou la codification des actes. L'observation des pratiques a été, pour nous, un véritable moteur. L'industrie de la santé cherche à tout automatiser, et cela nous donne de réelles opportunités. Le dossier patient et le codage des actes sont de grandes opportunités.

 

WSJ: Nuance est-il intéressé par l'acquisition d'autres sociétés, spécialement dans la santé ?

 

J.D.: Oui. Nous sommes en permanence attentifs au marché et à ce qui se passe autour de nous. Nuance est une société opportuniste et stratégique. Nous investirons si nous identifions des opportunités de valeur. Parmi nos plus récentes acquisitions, deux appartiennent au secteur de la santé, Quantim (technologie de l'information) et J.A.Thomas & Associates (documentation clinique). Au cours des deux dernières années, nous avons réalisé six ou sept acquisitions similaires. La division santé de Nuance Healthcare compte aujourd'hui plus de 1 200 employés.

 

Plus d’ informationS: www.nuance.fr 

nuance healthcare, nuance healthcare, healthcare, reconnaissance vocale, tic, patient, dossier patient, clinique